Aller au contenu principal

SÉLECTION OVINE
Foire de St-Benoît : un marché porteur

Les éleveurs n'hésitent pas à faire des centaines de kilomètres pour se rendre à la foire de Saint-Benoît-du-Sault, tant pour vendre que pour acheter des béliers inscrits. Le 4 août, ce sont 58 reproducteurs qui ont changé de main, dont près d'une dizaine issue d'élevages de Saône-et-Loire présents pour l'occasion.

Le 4 août, pour le retour de la foire ovine de Saint-Benoît-du-Sault, Romain Lhoste et Guillaume Cognard sont venus spécialement de Gourdon (71) pour vendre une vingtaine de leurs agneaux de l'année et antenais charollais. « Nous venons tous les ans depuis 10-12 ans. En général, c'est la première foire de la saison ! », relatent-ils. En effet, ils se rendront ensuite à Bussières, Bellac et Parthenay. Prendre la route à 2h30 du matin, engloutir les kilomètres en bétaillère ne leur fait pas peur. « Notre stratégie est de nous rendre sur les bassins spécialisés en élevages ovins pour valoriser nos agneaux de l'année », pointe Romain Lhoste. En effet, en Saône-et-Loire l'élevage d'ovins est un atelier secondaire, le premier étant celui de bovins charolais.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Introduire des cultures d’été pour un effet de rupture

La gestion des adventices est un des axes de travail de la plateforme Syppre Berry.

« L’agriculture, notre flamme, votre futur »

Depuis le 1er mars, les Jeunes agriculteurs de l’Indre avec le soutien  du Conseil départemental de l’Indre, diffusent sur les réseaux sociaux

Les plateformes Syppre, par et pour les agriculteurs

 Le dispositif expérimental Syppre, via ses cinq plateformes en France, accompagne les agriculteurs vers de nouveaux systèmes de production, t

Communiquer autour de l’élevage porcin pour contrer les aprioris

Samedi 18 mai, Philippe van den Broek a ouvert les portes de son exploitation.

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

Les pluies perturbent une fois de plus les semis

Après les cultures d’hiver malmenées par les intempéries, l’espoir s’était cristallisé sur les semis de cultures d’été.

Publicité