Aller au contenu principal

Fruits défendus de la forêt

Poussant au bord du chemin ou plongées dans la pénombre rayée de traits de lumière, nombre de plantes mettent en avant leurs appâts, souvent des fruits, certaines de séduire. Mais, néophyte, le promeneur sait-il que, parmi elles, quelques-unes risquent de l'indisposer s'il s'avise de les consommer ? La liste de ces belles, appétissantes mais dangereuses, est longue ! En voici quelques exemples…

D'entrée de jeu, certaines plantes donnent le « la ». Par exemple, « rave de serpent » ou « navet du diable » (Bryone dioïque), « crève-chien » (morelle noire), « rose de serpent » (Hellébore fétide). On voit ici que le serpent n'a pas bonne presse… Pourtant gracieuses, elles n'en sont pas moins toxiques, ce que rappelle clairement leur nom vernaculaire. Mais, à côté, il en est d'autres qui, au contraire, jouent l'hypocrisie : par exemple, « Bois gentil » (daphné lauréole), « Manteau de la Vierge » ou « Herbe à pain » (arum tacheté), « Gant de Notre-Dame » (digitale pourpre). Si, par leur joliesse, toutes trois attirent le regard, elles n'en sont pas moins pourvues de principes chimiques toxiques, susceptibles d'envoyer l'imprudent gourmand au lit (dans le meilleur des cas).

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Des vaches de réforme engraissées chez un céréalier

C’est une idée issue d’un échange entre un négociant en bestiaux et un producteur de grandes cultures qui souhaitait valoriser certaines production

Cas de force majeure, mode d’emploi

 Pour éviter de perdre l’accès aux aides PAC, en plus des pertes de marges liées aux excès de pluie, les exploitants concernés doivent faire v

Frelons asiatiques : c’est maintenant qu’il faut piéger !

La reine est la cible à atteindre en cette saison.

Accident du travail : sensibiliser pour éviter le danger

Quatre étudiants du BTS APV ont organisé une conférence à l’EPLEFPA Naturapolis sur les thèmes des risques en agriculture.

DES CLÔTURES PERMANENTES POUR GAGNER DU TEMPS

Alexandre Carrion, éleveur charolais à Briantes dans l’Indre, a accueilli la journée porte ouverte clôture sur son exploitation.

PÂTURAGE EN ÉTOILE : DIX PADDOCKS POUR PLUS DE SOUPLESSE

Pour le pâturage de ses vaches suitées, Aurélien Gout a opté pour un pâturage tournant découpé en étoile.

Publicité