Aller au contenu principal

Politique sanitaire
GDS France plaide pour les protocoles français à Bruxelles

Une nouvelle Loi de santé animale (LSA) sera applicable dès le 21 avril 2021, dans tous les Etat membres de l’Union européenne. Parmi les points sensibles qu’elle contient : la classification des maladies.

Une nouvelle Loi de santé animale (LSA) va entrer en vigueur le 21 avril 2021 dans l’UE. Celle-ci va se traduire par une mise à jour des maladies répertoriées au niveau européen et de leur catégorisation (lire encadré). Des changements qui ne vont pas être sans conséquences dans les élevages. Car cette loi les impactera directement à travers de nouvelles mesures de suivi sanitaire, protocoles de soins et mouvements des animaux.

Faire valoir les méthodes françaises à l’échelle européenne représente, pour la France et les éleveurs français, un moyen de préserver, voire de renforcer les acquis sanitaires « car la France est reconnue au niveau sanitaire au sein de l’UE », a souligné Marjorie Bordet, lors de l’assemblée générale du GDMA, le 2 octobre. Il s’agit d’un outil de compétitivité des élevages français sur le marché.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Les services de l’Etat sur le terrain
La DDT, la chambre d’agriculture et la MSA sont allées à la rencontre des agriculteurs sinistrés par les trois récents orages de grêle, le 19 juin, à
Le coup de grêle de trop !
Pour la troisième fois en un mois, la grêle a sévi dans le département.
Rendements hétérogènes et de qualité moyenne
 Les moissons battent leur plein depuis une dizaine de jours. Les orges, dont la récolte se termine, sont à la peine selon les secteurs.
Un pulvérisateur ultra-localisé en démo dans l'Indre
Après quatre ans de tests, le pulvérisateur Snipper est désormais en phase de commercialisation, rendant possible et concrète la pulvérisation ultra-l
La filière piscicole garde le cap
Le premier rendez-vous annuel de la filière piscicole du Centre-Val de Loire s'est tenu à Lureuil, le 10 juin.
Adapter sa stratégie de valorisation du lait
« Progresser ensemble malgré une conjoncture générale difficile », tel était le fil conducteur de l'assemblée générale de la laiterie de Verneuil, le
Publicité