Aller au contenu principal

Politique sanitaire
GDS France plaide pour les protocoles français à Bruxelles

Une nouvelle Loi de santé animale (LSA) sera applicable dès le 21 avril 2021, dans tous les Etat membres de l’Union européenne. Parmi les points sensibles qu’elle contient : la classification des maladies.

Une nouvelle Loi de santé animale (LSA) va entrer en vigueur le 21 avril 2021 dans l’UE. Celle-ci va se traduire par une mise à jour des maladies répertoriées au niveau européen et de leur catégorisation (lire encadré). Des changements qui ne vont pas être sans conséquences dans les élevages. Car cette loi les impactera directement à travers de nouvelles mesures de suivi sanitaire, protocoles de soins et mouvements des animaux.

Faire valoir les méthodes françaises à l’échelle européenne représente, pour la France et les éleveurs français, un moyen de préserver, voire de renforcer les acquis sanitaires « car la France est reconnue au niveau sanitaire au sein de l’UE », a souligné Marjorie Bordet, lors de l’assemblée générale du GDMA, le 2 octobre. Il s’agit d’un outil de compétitivité des élevages français sur le marché.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Limiter la flambée des prix avec les achats groupés de la FDSEA
Le service de commande groupée de fioul proposé aux adhérents FDSEA et JA permet de réduire le montant des factures.
Contrats, indicateurs de prix, délais : éleveurs, à vous de proposer vos conditions !
La loi Besson-Moreau généralise la contractualisation écrite pluriannuelle de 3 ans minimum pour toute vente entre le producteur de viande bovine et c
Noël en Berry, entre rites et légendes
Loin de la course effrénée de notre époque dans les boutiques en quête des cadeaux tant attendus, loin de l'abondance des plats sur les tables… le Noë
QUELLE FORÊT POUR LE FUTUR ?
Comment préserver les massifs forestiers face au réchauffement climatique ?
Contention ovine : découverte d'un parc fixe indoor
Au quotidien, la manipulation des animaux à travers une contention mobile demande du temps et peut mobiliser de nombreuses personnes sur un élevage.
Publicité