Aller au contenu principal

CARBURANT
GNR : la facture s'envole

Conséquence directe de la flambée du prix du baril de pétrole brut, le GNR atteint des niveaux rarement atteints depuis le choc pétrolier de 2018. Le carburant a dépassé ces derniers jours la barre symbolique de 1 euro du litre TTC.

En juillet dernier, l'OPEP et ses partenaires qui ont décidé de ne pas augmenter la production, faisant exploser la demande mondiale, en particulier sur les marchés asiatiques. En effet, afin de palier le fait que le charbon ne fournit plus que 60 % de ses besoins électriques, la Chine s'est tournée vers le pétrole, déstabilisant ainsi les marchés mondiaux en tirant vers le haut les prix du gaz et du pétrole. Pétrole dont est issu notamment le gazole non-routier.

HAUSSE DES PRIX ET RISQUE DE PÉNURIES

Le dérèglement mondial se répercute directement sur le budget carburant des exploitations agricoles. Les agriculteurs accusent, depuis cet été, une hausse constante du prix du GNR, avec un envol accéléré du prix depuis début octobre. Le litre a désormais franchi la barre de 1 euro le litre TTC, sans l'additif hiver qui alourdira la note de quelques centimes supplémentaire d'ici quelques semaines.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Limiter la flambée des prix avec les achats groupés de la FDSEA
Le service de commande groupée de fioul proposé aux adhérents FDSEA et JA permet de réduire le montant des factures.
Contrats, indicateurs de prix, délais : éleveurs, à vous de proposer vos conditions !
La loi Besson-Moreau généralise la contractualisation écrite pluriannuelle de 3 ans minimum pour toute vente entre le producteur de viande bovine et c
Noël en Berry, entre rites et légendes
Loin de la course effrénée de notre époque dans les boutiques en quête des cadeaux tant attendus, loin de l'abondance des plats sur les tables… le Noë
QUELLE FORÊT POUR LE FUTUR ?
Comment préserver les massifs forestiers face au réchauffement climatique ?
Contention ovine : découverte d'un parc fixe indoor
Au quotidien, la manipulation des animaux à travers une contention mobile demande du temps et peut mobiliser de nombreuses personnes sur un élevage.
Publicité