Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

concours canin
Hank, un amour de bulldog

Hank est un jeune bulldog anglais de 3 ans. Accompagné de ses maîtres, Aurore et Johan Guillon, il représente le département de l’Indre au concours général agricole. Une sélection qui a demandé beaucoup de patience et de travail.

Vignette

Dans l’Indre, cinq éleveurs de chiens représentent cette semaine le département au concours général agricole organisé dans le cadre du Salon de l’agriculture. C’est le cas d’Aurore et Johan Guillon, éleveurs de bulldog anglais à côté d’Issoudun. Bien qu’ils aient déjà concouru dans une compétition nationale ou internationale, cette participation au concours du salon de l’agriculture est une première pour eux. Accompagnés de Hank, un bulldog mâle de 3 ans, ils espèrent réitérer leurs performances des championnats du monde et de France au cours desquels ils sont montés sur le podium. « Les concours sont un moyen de préserver les standards de la race, considère Johan. Nous nous inscrivons totalement dans cette optique. Nous participons aux concours de chiens depuis plusieurs années déjà, nous avons la chance d’avoir un chien d’une qualité exceptionnelle avec lequel nous avons eu de magnifiques résultats.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
Pluies de restrictions
L’ensemble du département est placé en restriction d’usage de l’eau, mais les robinets ne sont pas coupés pour autant.
Vignette
Adventices : Lutter avant, pendant et après la moisson
 Limiter la propagation des adventices d’une parcelle à l’autre, un des fils rouges des moissons. 
Vignette
Des rendements hétérogènes mais de la qualité
Les moissons battent leur plein aux quatre coins du département.
En chemin vers l’agriculture de conservation avec un GIEE
AgroFerti36, c’est le nom que s’est choisi un collectif d’agriculteurs qui a décidé d’améliorer la fertilité de son sol en s’inspirant de l’agricultur
Publicité