Aller au contenu principal

Herbe et Fourrages souffle ses dix bougies

  A l’occasion de la journée bilan du cinquième programme Herbe et Fourrages dans l’Indre, le réseau a fêté ses dix ans. Une décennie de travail, de recherches, d’essais et de résultats qui ont permis de progresser dans les élevages et de répondre à de nombreuses contraintes. 

Les acteurs et membres du réseau régional Herbe et Fourrages était nombreux à se rassembler pour dresser le bilan du cinquième programme qui s’achèvera fin 2022. L’occasion également de revenir ensemble sur les dix ans du réseau.

Réfléchi en 2012 et officiellement financé l’année suivante, le réseau Herbe et Fourrages (H&F) Centre-Val de Loire a dix ans. La journée bilan du cinquième programme, qui se déroulait à Ceaulmont dans l’Indre le 24 novembre, a permis de revenir sur les précédents programmes et d’envisager l’avenir du réseau.

IL Y A DIX ANS…

En 2013, lorsque le réseau régional Herbe et Fourrages (H&F) a été créé, les différents acteurs ont abordé la thématique du pâturage sur deux ans. Depuis, un nouveau programme est défini de manière biennale. En dix ans, cinq programmes et 153 fermes pilotes ont permis de mener des essais fructueux. Le réseau H&F s’est développé avec eux, tout comme les systèmes et conduites d’élevage des agriculteurs. Les flashs hebdomadaires, des articles de presse et des notes techniques sont devenus habituels. Sur le cinquième programme qui s’est étendu sur les années 2021/2022, 94 flashs ont été publiés, ainsi que 26 articles de presse et 7 notes. L’ensemble de ces informations souligne les essais menés, les résultats et des conseils de saison, désormais très attendus par les éleveurs membres du réseau. Une démarche appréciée qui se poursuivra dans le sixième programme qui couvrira les années 2023 et 2024. 

LE SIXIÈME PROGRAMME  DÉJÀ DÉFINI

Le sixième programme d’H&F s’inscrit dans un contexte d’adaptation aux aléas climatiques et économiques. Les travaux s’orienteront autour de l’autonomie fourragère et protéique, tout en veillant à s’assurer de la viabilité économique des systèmes fourragers. L’objectif sera d’identifier et de caractériser des systèmes fourragers performants et résilients. La gestion de l ’ herbe, dans un contexte d’aléas climatiques et économiques, sera également un axe de travail. Le réseau souhaite également acquérir des références de manière plus importante grâce aux fermes ressources et aux partenaires du programme sur des projets R&D en lien avec les centres de recherche, comme la ferme expérimentale des Bordes, le Ciirpo, l’INRAe, les chambres d’agriculture, l’Idele et Arvalis. « C’est vraiment essentiel de travailler avec des centres comme ceux-là. Ils nous sont très précieux et nous menons des actions complémentaires et en partenariat, afin d’acquérir des références et transférer des pratiques innovantes auprès des éleveurs », explique Christophe Tholoniat, chef de projet à l’initiative du programme. Le sixième programme sera aussi marqué par la mise en place d’un réseau régional sur la croissance des prairies. L’objectif : acquérir des références régionales sur la pousse de l’herbe, croissance et densités, en prenant en compte les spécificités liées aux différents contextes pédoclimatiques. Enfin, un travail sur la thématique de l’eau sera conduit. Le programme projette d’acquérir des références sur les aspects sanitaires de l’abreuvement et de communiquer les bonnes pratiques aux éleveurs. 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Faune sauvage : une application pour signaler les dégât

Les semis de printemps approchent à grands pas et chaque année, de nombreux dégâts sont causés par la faune sauvage sur ces cultures.

La meilleure pointeuse caprine est formée dans l'Indre

Au concours général agricole du Salon de l’agriculture, une étudiante du CS caprin de la Ferme des Âges s’est distinguée lors de l’épreuve de point

Des vaches de réforme engraissées chez un céréalier

C’est une idée issue d’un échange entre un négociant en bestiaux et un producteur de grandes cultures qui souhaitait valoriser certaines production

Cas de force majeure, mode d’emploi

 Pour éviter de perdre l’accès aux aides PAC, en plus des pertes de marges liées aux excès de pluie, les exploitants concernés doivent faire v

Frelons asiatiques : c’est maintenant qu’il faut piéger !

La reine est la cible à atteindre en cette saison.

Accident du travail : sensibiliser pour éviter le danger

Quatre étudiants du BTS APV ont organisé une conférence à l’EPLEFPA Naturapolis sur les thèmes des risques en agriculture.

Publicité