Aller au contenu principal

Droit social
Il a moins de 18 ans : quels impacts pour un salarié saisonnier ?

Les travaux d'été ont démarré et avec eux les embauches de salariés pour pallier ce surcroît de travail. Le point sur les règles applicables pour les mineurs de plus de 16 ans.

Employer un jeune âgé de 16 à 18 ans sup­pose de prendre en compte dif­fé­rents pa­ra­mètres. Temps de tra­vail, suivi mé­di­cal en par­ti­cu­lier ne sont pas les mêmes que pour une per­sonne ma­jeure. De plus, cer­tains tra­vaux ne sont pas au­to­ri­sés. En contre­par­tie, le sa­laire peut être sou­mis à abat­te­ment.

 

Des restrictions et formalités spécifiques

L'em­ployeur d'un sa­la­rié mi­neur se voit im­po­ser des res­tric­tions. Le jeune ne peut pas tra­vailler plus de 8 h par jour. Après 4h30 d'ac­ti­vité, il doit bé­né­fi­cier d'une pause d'au moins 30 mi­nutes d'af­fi­lée. Quant au nombre d'heures par se­maine, il est de 35 heures maxi­mum. Il peut éven­tuel­le­ment être porté à 40 heures (soit 5 heures sup­plé­men­taires) après avis de la mé­de­cine du tra­vail et de l'ins­pec­teur du tra­vail. Le tra­vail de nuit entre 22h et 6 h est par contre stric­te­ment in­ter­dit.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Visite d'essais: La luzerne, quelle conduite à tenir ?
Cultiver de la luzerne ne s'improvise pas.
Luzerne : Un itinéraire technique à soigner
Les essais de semis de luzerne de la plateforme Cultures à Venir ont permis de démontrer l'importance de l'implantation sur la production de fourrage.
Méthanisation : « Créer une plus-value supplémentaire"
Produire de l'électricité tout en gérant ses effluents d'élevage est le projet des Thoonsen, à Montchevrier dans l'Indre.
Vignette
De multiples projets à La ferme de Touvent
Malgré la crise sanitaire, les projets de développement des exploitations du lycée agricole de Châteauroux se poursuivent, avec notamment des orientat
Une rentrée attendue à Naturapolis
Une rentrée scolaire n'est jamais anodine, elle le fut encore moins cette année.
« Détricoter le système connu, pour répondre aux attentes des filières »
Benoît Tassin, directeur adjoint de la chambre régionale de l'agriculture Centre-Val de Loire, est revenu sur les impacts de la pandémie sur les march
Publicité