Aller au contenu principal

Elections municipales
« Il y a une prise de conscience de la ruralité »

Michel Petit, maire de Bagneux, 174 habitants, postule pour un troisième mandat

A 62 ans, Michel Petit brigue un troisième mandat. Être élu local est un peu comme une seconde peau pour ce polyculteur-éle-veur naisseur engraisseur de limousines. Natif du village, il a rapidement intégré la municipalité. « En 1983, j'ai naturellement pris le relai de mon père au sein de la mairie, en parallèle j'ai été administrateur de la FDSEA 36, participé aux commissions CDOA, Agridiff etc. L'engagement ne me fait pas peur. Briguer le poste de maire était logique, j'aurais pu me prendre une veste, mais non, je suis en poste depuis 2008. A Bagneux, nous avons la particularité d'avoir un conseil municipal majoritairement féminin et tous les élus sont des actifs, ce qui dynamise les actions menées sur le terrain.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Le skateboard, dans l’univers de Lioukouma
A Bourges ou à Lourdoueix Saint Michel, Gaël Flin fait vivre sa passion pour le skateboard.
« Eleveur et engagé », un futur groupe dans l’Indre ?
 Face aux difficultés que rencontrent certains éleveurs pour valoriser la viande bovine, la section bovine de la FNSEA CVL 36 a engagé une consultatio
Savoir Terre, un trait d'union entre producteur et consommateur
Créée par Axéréal, la marque de farine Savoir Terre se distingue par son engagement pour une agriculture durable.
Des apports exogènes indispensables en AB
En agriculture biologique, la baisse de la fertilité chimique des sols conduits se traduit par une chute de la production.
Un impact direct sur la fertilité de ses sols
Depuis 2011, des essais de la chambre d’agriculture de l’Eure-et-Loir mettent en évidence la relation directe entre son système de production et la fe
Autonomie et valorisation : les enjeux des filières bovines
Malgré une participation limitée des éleveurs, les ateliers élevage et cultures de l’évènement Tech & Bio Centre-Val de Loire 2020 ont alimenté en
Publicité