Aller au contenu principal

DOSSIER BATIMENT
Des aménagements qui simplifient le quotidien

Réduire la pénibilité au travail n’est pas nécessairement synonyme d’investissements coûteux. Opter pour des aménagements bien adaptés à son système d’élevage et à ses pratiques suffit bien souvent à améliorer le quotidien.

«Je ne veux pas démarrer le tracteur tous les jours  ».  C’était  l’un  des objectifs  de  François  Paillier  lors de  son  installation  il  y  a  trois  ans. Cet  ancien  chercheur  à  l’Inrae  a choisi de revenir sur ses terres d’origine  à  Sauzelles,  près  du Blanc  pour  devenir  éleveur  ovin. «  C’était la maison de ma grand-mère. Il n’y avait absolument rien pour  faire  de l’élevage.  Pas  de bâtiment, pas de clôture, il fallait refaire  les  prairies,  je  partais  de zéro  ».  Sur  son  exploitation  de 9,5  ha,  il  élève  70  brebis  de  race Berrichonne  de  l’Indre,  Rouge  de l’Ouest ainsi que des F1. 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

ÉLEVEUSE, LE PROJET D'UNE VIE POUR LUCIE
Réussir à atteindre ses objectifs professionnels n'est pas chose facile.
La laine en quête de prix rémunérateurs
Considérée comme sous-produit de l'élevage ovin, la laine a rarement été autant méprisée par le marché qu'actuellement.
De nouveaux apporteurs et une nouvelle porcherie
Une modernisation de l’outil est prévue dans les prochains mois, grâce au plan de relance ouvert aux abattoirs.
RECOLTE D HERBE : Une deuxième coupe plus que rassurante
Dans le département dans tous les secteurs, la récolte de la deuxième coupe d’herbe se termine. Les premiers résultats sont très positifs.
Cap sur les « Bordes 2025 » le 8 juin
Sécuriser son système fourrager dans le contexte de changement climatique, tel est le thème du projet Bordes 2025.
Vers une période de vêlages plus sereine au Prieuré
Anthony Penin, éleveur à Saint-Denis-de-Jouhet, va pouvoir tester dès la fin août son premier système de détection des vêlages.
Publicité