Aller au contenu principal

Itinéraire d’éleveurs de la Suisse au Boischaut sud

Jeunes éleveurs suisses allemands, Bertha Mlosch et René Rickenbach ont trouvé leur bonheur à plus 600 km de leurs terres natales. Un projet longuement mûri, soigneusement ficelé, avec le service transmission-installation de la chambre d’agriculture de l’Indre.

Vignette

En Suisse Bertha Mlosch et René Rickenbach étaient installés sur l’exploitation des parents de René, en bovin lait, depuis 6 ans. « Nous voulions faire progresser la structure, changer certaines choses, mais les parents de René étaient contre l’idée, ce qui a rendu les relations familiales difficiles. Nous sommes jeunes, et rester sur une exploitation qui n’évolue pas, ça ne motive pas », retrace Bertha. Les exploitations disponibles sur place ou dans les environs n’étaient budgétairement pas accessibles. Seule solution, quitter la Suisse. Le couple étudie la piste allemande, « c’était proche et la barrière de la langue moins présente », note la jeune femme de 31 ans. Mais les possibilités outre-Rhin ne les séduisent pas, « soit le foncier n’était pas à notre portée, soit c’était à la frontière polonaise dans le nord du pays, donc trop loin ».

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

« Eleveur et engagé », un futur groupe dans l’Indre ?
 Face aux difficultés que rencontrent certains éleveurs pour valoriser la viande bovine, la section bovine de la FNSEA CVL 36 a engagé une consultatio
SA des Grivelles : retour à un équilibre financier
Un volume d’affaires plus important, dû principalement à des apports en augmentation, en 2019 le marché à la criée des Grivelles redevient une référen
Autonomie alimentaire : retrouver des pairies productives
Les sécheresses successives assorties de températures caniculaires et dans certains cas d’un défaut de fertilisation et d’amendements calciques, ont f
2020 se profile meilleure que 2019
Après la très difficile campagne 2019, les pisciculteurs retrouvent en 2020 un peu d'optimisme.
« La crise du lait de 2009, nous a incités à inventer un autre système »
Cela fait maintenant dix ans que, dans le Massif Central, la marque Mon Lait est née de la volonté d’une poignée d’agriculteurs décidés à reprendre le
Éleveur et engagé, quand les éleveurs se prennent en main
Eleveur et engagé est une démarche qui a fait son chemin depuis sa création en 2017.
Publicité