Aller au contenu principal

MARCHÉ DES REPRODUCTEURS
« La Covid-19 nous a poussés dans nos retranchements »

Les ventes de printemps victimes de la pandémie ainsi que les événements annulés ou reportés poussent les organismes de sélection à repenser leurs approches de la valorisation des races et des ventes, souligne Sébastien Cluzel, le président du Herd Book Charolais.

Avant la période de confinement, le marché des animaux reproducteurs n’était déjà pas très réjouissant compte tenu de la mauvaise conjoncture pour la viande finie, couplée à la morosité économique du marché charolais déjà présente », observe Sébastien Cluzel et président du Herd Book Charolais. La Covid-19 a, semble-t-il, crispé un peu plus les affaires, en arrivant avant la mise à l’herbe, « à une période propice à la vente des taureaux de 18-20 mois, pénalisant les ventes de printemps », continue l’éleveur du Puy-de-Dôme.

Outre un chamboulement des ventes de printemps, divers concours ont été annulés, pénalisant la promotion des races bovines. « Dans notre malchance, nous avons pu tirer bénéfice de la journée dédiée à la Charolaise, lors du Salon de l’agriculture, la veille de sa fermeture prématurée », positive toutefois Sébastien Cluzel.

DES HABITUDES BOUSCULÉES

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

De meilleures conditions de travail à venir pour les aides à domicile de l’Indre

Familles Rurales de l’Indre a entamé un projet expérimental à l’aide de La Grande Bobine, institut territorial des transformations publiques.

Atelier de transformation : bien réfléchir pour le réussir !

 Le GDMA de l’Indre a organisé une formation afin d’aider les porteurs de projets de transformation carnée à conceptualiser et réaliser un ate

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

FDSEA et JA : « faisons appliquer la loi »

 La défense du revenu agricole passe notamment par le respect de la loi Egalim et un affichage de l’origine des produits conforme à la réalité

Trouver les leviers pour se dégager du temps

Cinq ans après son installation à Levroux, Quentin Duterde a construit un bâtiment d’élevage qui lui ressemble et répond à ses aspirations professi

Seuil de Bénavent : plus de peur que de mal pour l’instant

Mauvaise surprise jeudi 15 février, au petit matin, une brèche s’est formée sur le seuil de Bénavent, à PoulignySaint-Pierre.

Publicité