Aller au contenu principal

La FDSEA se mobilise sur le coût de l’énergie

  La FDSEA avec d’autres syndicats patronaux* s’unissent pour dénoncer les dispositifs pour réguler le coût de l’électricité déployés par le gouvernement. A travers une lettre adressée aux pouvoirs publics, ils argumentent leur vision de l’accès aux énergies et ont prévu une action syndicale dans les jours à venir.

Pour les syndicats patronaux du département, « les choix politiques de créations d’amortisseurs, de parapluies et autres subventions, sont trop complexes et ne sont pas adaptés à la gestion de nos petites entreprises au quotidien ». Dans une lettre commune adressée au pouvoir public, ils « veulent défendre une autre vision de l’accès aux énergies. » Dans les grandes lignes, ils demandent l’indépendance des prix des énergies, particulièrement l’électricité et le gaz et « l’arrêt de l’Arenh**, afin d’arrêter de brader l’intérêt stratégique de la production d’électricité à autrui et orienter nos efforts vers les énergies renouvelables ». Les syndicats co-signataires de la missive souhaitent également une accentuation des aides énergétiques vers les entreprises consommatrices de gaz qui « prennent de plein fouet les augmentations et les spéculations liées au conflit Russo-ukrainien ». Enfin, ils demandent aux pouvoirs publics « de ne pas suivre aveuglement la Commission européenne souhaitant la fin du moteur thermique mais développons les gaz écologiques GNV et l’énergie à l’hydrogène » soutenant ainsi les filières locales créant un circuit court des énergies. Concernant les carburants, ils jugent la taxation « injuste et outrancière, une pause fiscale serait appréciable, en attendant d’avoir accès à des carburants moins émetteurs de pollution. »

REVENIR À UN COÛT  DE L’ÉNERGIE SUPPORTABLE

Ils considère aussi que : « Les systèmes de tarification, de distribution et l’accès aux marchés des fournisseurs non-fabricants créent des disparités fortes et injustices entre les Etats consommateurs créant une concurrence déloyale avec ceux ayant accès à des énergies moins couteuses. » Pour eux, l’incompréhension est totale, car la France est un des pays qui produit l’énergie électrique la moins chère d’Europe. « Nous voulons préserver nos entreprises et nos emplois. L’accès aux énergies est vital pour toutes les entreprises quelle qu’elles soient. Leur rentabilité est liée à ces coûts énergétiques », insistent-ils. Pour ce faire, leurs revendications permettraient « d’avoir accès à l’énergie électrique entre 80 et 120 euros le méga watt heure, ce qui est plus supportable pour nos entreprises et les consommateurs particuliers. »  Afin de porter haut et fort leurs revendications, les syndicats patronaux co-signataires de ce courrier prévoient une action syndicale citoyenne, à Châteauroux, dans les prochains jours, une décision que les administrateurs de la FDSEA, réunis en conseil le 25 avril, ont validé à l’unanimité.

 

* Union professionnelle artisanale (UPA), Chambre syndicale de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) et la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME36).

** accès régulé à l’électricité nucléaire historique.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Budget des collectivités locales : les présidents des Départements tirent la sonnette d’alarme

Le président du conseil départemental du Cher avait convié ses homologues du Centre-Val de Loire pour échanger sur les problématiques rencontrées d

Un jardin éphémère aux couleurs des JO

Les apprentis du CFA aménagement paysager ont conçu un jardin éphémère en plein cœur de l’arborétum de l’EPLEFPA Naturapolis.

Une certaine idée du Crédit Agricole

Même si les employés ont investi les lieux fin avril, vendredi a eu lieu l’inauguration du nouveau siège social du Crédit Agricole Centre Ouest à L

Un rapport d’orientation pour maîtriser l’avenir

C’est dans une ambiance bon enfant que s’est ouverte la 57e édition du congrès des Jeunes Agriculteurs à Poitiers (Vienne) du 4 au 6 juin.

Se faire aider à construire une relation employeurs/salariés

Lorsque qu’un agriculteur souhaite embaucher un salarié ou s’associer, il peut se rapprocher de la chambre d’agriculture de l’Indre afin d’être acc

Les Rencontres à table : une soirée conviviale et instructive

Allier éducation et plaisir dans une ambiance conviviale, tel est le pari réussi des acteurs de la filière, lors de l’opération Les Rencontres À Ta

Publicité