Aller au contenu principal

ACHAT-VENTE/
La foire ovine de Saint-Benoît-du-Sault revient de plus belle !

 Avec plus de 300 béliers présentés l’an passé, la foire ovine de Saint-Benoît-du-Sault lance ses préparatifs pour être fin prête le 2 août.  

La filière ovine et sa commercialisation reste relativement stable. Le cours de l’agneau a progressé un peu mais pas de manière significative. « Un gain de quelques centimes qui ne permet pas de faire face à l’augmentation des charges qui ont doublé, voire triplé », note Cédric Vannier, éleveur ovin et membre du comité de foire de Saint-Benoît-du-Sault.  C’est pourquoi, la foire ovine a son importance. Elle permet d’apporter quelques jolis béliers dans le département et valoriser la production des éleveurs. Organisée en partenariat avec la municipalité, cette foire bien implantée dans la commune aura lieu le mercredi 2 août.  Les inscriptions pour présenter des béliers s’achèvent à la fin du mois de juillet. Cédric Vannier espère avoir au moins le même effectif de béliers que l’année dernière. Sur une quinzaine d’années, il y a toujours eu environ 300 béliers en présentation et en vente. De nombreux départements seront représentés et les acheteurs sont attendus en nombre. L’ouverture au public se fera à 9 h. Les exposants s’installeront à 7 h.  

UNE AMBIANCE  DE FOIRE CONVIVIALE

Parce que la foire ovine n’est pas qu’un achat-vente de bélier, le comité d’organisation a également prévu des animations. Un concours multi-races de béliers adultes, d’agneaux, d’animaux à viande et d’animaux d’élevage aura lieu au cours de la matinée.  De nombreux stands des partenaires seront présents, en plus des ventes d’animaux. Un repas de foire sera proposé le midi avec une culotte d’agneau à la broche, après un vin d’honneur. Ouvert au public, la foire est également l’occasion de promouvoir le métier d’éleveur ovin.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

De meilleures conditions de travail à venir pour les aides à domicile de l’Indre

Familles Rurales de l’Indre a entamé un projet expérimental à l’aide de La Grande Bobine, institut territorial des transformations publiques.

Atelier de transformation : bien réfléchir pour le réussir !

 Le GDMA de l’Indre a organisé une formation afin d’aider les porteurs de projets de transformation carnée à conceptualiser et réaliser un ate

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

FDSEA et JA : « faisons appliquer la loi »

 La défense du revenu agricole passe notamment par le respect de la loi Egalim et un affichage de l’origine des produits conforme à la réalité

Trouver les leviers pour se dégager du temps

Cinq ans après son installation à Levroux, Quentin Duterde a construit un bâtiment d’élevage qui lui ressemble et répond à ses aspirations professi

Seuil de Bénavent : plus de peur que de mal pour l’instant

Mauvaise surprise jeudi 15 février, au petit matin, une brèche s’est formée sur le seuil de Bénavent, à PoulignySaint-Pierre.

Publicité