Aller au contenu principal

PRÉVENTION SANITAIRE
La gale du mouton, une maladie à ne plus négliger

Le GDMA 36 mène actuellement une campagne de prévention sur la gale du mouton. En effet, cette maladie autrefois maitrisée réapparaît dans un nombre croissant d’élevages. Pour rappel, la gale entraîne de graves conséquences économiques pour les éleveurs.

Depuis ces dernières années, le GDMA 36 constate une recrudescence de cas de gale du mouton. Cette maladie très contagieuse est provoquée par l’infestation du psoropte, un acarien qui se nourrit des débris et des sécrétions cutanées.

Pour Julie Petermann, vétérinaire au GDMA, l’augmentation des cas de gale dans l’Indre devrait amener les éleveurs à une prise de conscience plus importante de l’intérêt des mesures pour s’en préserver. « Cette maladie était très bien maîtrisée auparavant. Elle était inscrite sur le registre des maladies réputées contagieuses avec un traitement obligatoire sur tous les troupeaux. Mais depuis 1995, la gale psoroptique a été retirée de ce fichier et les traitements ont été peu à peu négligés par les éleveurs ».

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

La filière piscicole garde le cap
Le premier rendez-vous annuel de la filière piscicole du Centre-Val de Loire s'est tenu à Lureuil, le 10 juin.
La fertilité du sol, une priorité pour produire
Lors des Rencontres Agronomiques, Axéréal a choisi de thématiser un atelier sur les sols. Comment en restaurer la fertilité physique et biologique ?
2021 : une bonne année commerciale pour le marché au cadran
Davantage d'animaux en vente, des cours de la viande en progression, un volume d'affaires élevé, le marché au cadran a repris du dynamisme suite à une
L'agrivoltaïsme expliqué à la jeune génération
Les élèves du lycée Naturapolis de Châteauroux ont suivi un cours hors les murs.
FAIRE FACE AU STRESS HYDRIQUE
L'absence de pluie pour les prochaines semaines peut déjà avoir des conséquences sur les rendements des céréaliers, mais aussi des polyculteurs éleveu
L'élevage porcin fait face à ses détracteurs
A Feusines, une pétition a été lancée par Citoyens de la Région Centre, contre l'extension d'un élevage porcin.
Publicité