Aller au contenu principal

La Galega officinalis : une réelle menace !

La galega officinalis colonise désormais les abords des cours d’eau de l’Indre. Encore peu connue, cette espèce invasive est un danger pour les élevages. D’une hauteur pouvant atteindre les 1 m 20, elle ressemble au sainfoin cultivée. Toutes les parties de la plante sont toxiques, des racines aux parties aériennes. Les risques de contaminer les fourrages sont de ce fait très importants. Peu appétante en vert, les animaux ont des difficultés à l’identifier lorsqu’elle est en foin. Une présence de 10 % de la plante rend le fourrage toxique. La dose létale est de 1,5 à 3 g/kg de plante sèche. Les premiers symptômes apparaissent 18 à 24 h après l’ingestion. En cas d’intoxication aigüe, la mort de l’animal peut intervenir entre 1 et 12 h. « C’est une plante très invasive, précise Bruno Malou. Ses graines sont très volatiles et elle peut coloniser très rapidement des secteurs entiers.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

"La boite à pistons" redonne vie à la musique
A Châteauroux, il existe un facteur d'un autre genre.
DÉTERMINER LA FAISABILITÉ DE SON PROJET
Installer un bâtiment agricole avec une toiture photovoltaïque demande réflexion.
DE L'ÉNERGIE À REVENDRE POUR LA FNSEA CENTRE-VAL DE LOIRE
Photovoltaïque, méthanisation, électricité, la FNSEA Centre-Val de Loire accompagne tous les projets portés par des agriculteurs dans une approche col
« AUJOURD'HUI, TOUTE LA SURFACE DU PANNEAU EST OPTIMISÉE »
La technologie des panneaux photovoltaïques n'a cessé de se développer, les rendant bien plus performants qu'il y a seulement dix ans.
TRAQUER L'ÉNERGIE DU SOLEIL
Produire de l'énergie photovoltaïque en vue de l'autoconsommer, c'est le pas qu'a franchi l'EARL Champion en 2018.
Changement de ration : prendre son temps
Comment réduire la teneur en pulpe de betterave et de la luzerne déshydratée dans ses rations pour en limiter le coût ?
Publicité