Aller au contenu principal

La laine en quête de prix rémunérateurs

Considérée comme sous-produit de l'élevage ovin, la laine a rarement été autant méprisée par le marché qu'actuellement. Les acteurs de la filière s'organisent en vue de valoriser, à terme, les débouchés français.

Considérée par l'Union européenne comme un déchet - par principe de précaution - , la laine issue de la tonte annuelle obligatoire des moutons peine à se faire une place sur les marchés français et européens.

Autrefois vue comme le matériau indispensable pour combattre le froid, elle a, au fil des ans, cédé du terrain aux matières issues de la pétrochimie. Ces dernières, moins coûteuses à travailler, raflent les marchés de l'habillement, de l'isolation et de la literie. Aussi le commerce de la laine se réduit à peau de chagrin sur le territoire métropolitain.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité