Aller au contenu principal

LA LUZERNE POUR VALORISER L’ÉLEVAGE LAITIER

Le Cap filière caprin a souligné l’intérêt d’intégrer une culture  de luzerne dans son élevage laitier. Zoom sur les avantages  d’un tel fourrage. 

Après de nombreux essais autour de la luzerne et de son intérêt dans les élevages laitiers, une journée de septembre a été dédiée à cette culture dans l’Indre, afin d’en présenter les résultats. Pour accueillir les participants, La Ferme d’Ozance à Arpheuilles a ouvert ses portes. « Chaque élevage laitier, qu’il soit bovin ou caprin, pourrait trouver un intérêt à la culture de luzerne, note Florence Piedhault, conseillère caprin de la chambre d’agriculture de l’Indre. On en retrouve dans beaucoup de systèmes : en foin, en enrubannage, en vert et en déshydratée, souvent associée à des fourrages de graminées, ensilage de maïs dans certaines zones. Il existe même des rations 100 % luzerne ». 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Introduire des cultures d’été pour un effet de rupture

La gestion des adventices est un des axes de travail de la plateforme Syppre Berry.

« L’agriculture, notre flamme, votre futur »

Depuis le 1er mars, les Jeunes agriculteurs de l’Indre avec le soutien  du Conseil départemental de l’Indre, diffusent sur les réseaux sociaux

Les plateformes Syppre, par et pour les agriculteurs

 Le dispositif expérimental Syppre, via ses cinq plateformes en France, accompagne les agriculteurs vers de nouveaux systèmes de production, t

Communiquer autour de l’élevage porcin pour contrer les aprioris

Samedi 18 mai, Philippe van den Broek a ouvert les portes de son exploitation.

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

Les pluies perturbent une fois de plus les semis

Après les cultures d’hiver malmenées par les intempéries, l’espoir s’était cristallisé sur les semis de cultures d’été.

Publicité