Aller au contenu principal

BOIS-FORÊT
La populiculture se réinvente pour redorer son image

A l'heure du bilan du projet « Du peuplier pour l'avenir », le CRPF s'attelle à diffuser les bonnes pratiques de la populiculture, pour développer une culture locale souffrant d'une image négative.

Seulement 50 % des parcelles exploitées en peuplier sont replantées dans les régions du Centre et de l'Ouest. C'est pourquoi le projet « Du peuplier pour l'avenir » a été lancé par le CRPF fin 2017, pour accompagner les populiculteurs dans le maintien d'une filière de qualité, en vue de sécuriser les appro-visionnements en bois tout en respectant l'environnement et le paysage. Ainsi, jusqu'à la fin de l'année 2020, les propriétaires dans certaines communes d'Indre, Indre-et-Loire et Maine-et-Loire, pouvaient bénéficier d'une aide de 2,50 € par plant mis en terre, en plus des 2,50 € alloués dans le cadre de la charte nationale « Merci le peuplier ». Ce qui revenait à une aide de 900 € par hectare. Au final, 20 000 tiges de peuplier ont été replantées dans ce cadre, et 4 000 hectares reboisés en peupliers avec l'aide « Merci le peuplier ».

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité