Aller au contenu principal

ENSILAGE
La sécheresse préjudiciable aux maïs

Les premières parcelles de mais fourragers ont commencé à être récoltées dans l’Indre. Une campagne qui débute très tôt dans la saison du fait de la sècheresse persistante de ces dernières semaines. Un constat que fait notamment Emmanuel Magnan, éleveur laitier à Cléré-du-Bois.

L es conditions climatiques très sèches et chaudes ont précipité le démarrage des chantiers d’ensilage de maïs, dans notre département. Une situation qui se répète ces dernières années, ce qui impacte la qualité des récoltes et oblige les éleveurs à être particulièrement attentifs à l’état d’avancement des stades de la plante.

UNE BONNE IMPRESSION DE DÉPART ET PUIS…

Emmanuel Magnan est éleveur laitier à Cléré-du-Bois. Comme plusieurs de ses collègues, les récoltes du mais fourrager ont déjà débuté, une précocité exceptionnelle selon lui. « Depuis que je suis installé, c’est la deuxième fois que j’ensile aussi tôt, la dernière fois c’était lors de la canicule de 2003. Les plantes ont subi le stress hydrique du mois de juillet et d’aout et malheureusement le développement des grains a été très impacté », observe-t-il.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Le skateboard, dans l’univers de Lioukouma
A Bourges ou à Lourdoueix Saint Michel, Gaël Flin fait vivre sa passion pour le skateboard.
« Eleveur et engagé », un futur groupe dans l’Indre ?
 Face aux difficultés que rencontrent certains éleveurs pour valoriser la viande bovine, la section bovine de la FNSEA CVL 36 a engagé une consultatio
Savoir Terre, un trait d'union entre producteur et consommateur
Créée par Axéréal, la marque de farine Savoir Terre se distingue par son engagement pour une agriculture durable.
Des apports exogènes indispensables en AB
En agriculture biologique, la baisse de la fertilité chimique des sols conduits se traduit par une chute de la production.
Un impact direct sur la fertilité de ses sols
Depuis 2011, des essais de la chambre d’agriculture de l’Eure-et-Loir mettent en évidence la relation directe entre son système de production et la fe
Autonomie et valorisation : les enjeux des filières bovines
Malgré une participation limitée des éleveurs, les ateliers élevage et cultures de l’évènement Tech & Bio Centre-Val de Loire 2020 ont alimenté en
Publicité