Aller au contenu principal

VENTE EN LIGNE
La technologie au service des races

En race limousine aussi, on a eu recours aux outils numériques en cette période de pandémie. Même s’ils ne remplacent pas les échanges in situ, ils ont contribué à faire des affaires. Les éleveurs ont ainsi pu continuer à enrichir la génétique de leur troupeau.

Chaque campagne, les ventes de reproducteurs rythment la vie de la Station de qualification de Lanaud. Après 3 ventes autour des rings, celles des 10 et 11 juin avaient une toute autre saveur. La salle des marchés était bien ouverte mais vide de tout spectateur et c’est de manière virtuelle que les affaires se sont conclues. Acheteurs français et étrangers ont ainsi pu enchérir en ligne et en temps réel sur les bovins présentés, qu’ils avaient pu découvrir en amont grâce à des vidéos et un catalogue interactif disponibles en ligne.« Les ventes en ligne sont une bonne alternative, même si je préfère voir l’animal en vrai, le voir évoluer sur le ring. Le ressenti est différent »,estime Régis Lequeux. L’éleveur de Roussines s’est porté acquéreur d’une des 12 génisses mises aux enchères, avec pour objectif d’apporter du sang neuf dans son cheptel.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Des couverts aux effets bénéfiques
Nicolas Robert a profité de l'humidité de ce milieu d'été pour implanter ses intercultures.
Premier concours bovin après 18 mois d'absence dans l'Indre
Le concours bovin de Saint-Benoît-du Sault aura bien lieu le 25 août. Une reprise en douceur pour les éleveurs.
Foire de St-Benoît : un marché porteur
Les éleveurs n'hésitent pas à faire des centaines de kilomètres pour se rendre à la foire de Saint-Benoît-du-Sault, tant pour vendre que pour acheter
Teff grass : une alternative séduisante
Face aux changements climatiques, certaines plantes fourragères semblent tirer leur épingle sur jeu et entrent dans l'assolement de quelques éleveurs
« C'est la raison voire la sagesse qui ont guidé ma décision »
A quelques semaines de prendre sa retraite, Robert Chaze quitte la présidence de la chambre d'agriculture de l'Indre.
Agricultrice, rêve de Rachel Denis
Sur différents marchés de la Brenne, Rachel Denis propose ses légumes de saison.
Publicité