Aller au contenu principal

L'agronomie systémique pourra-t-elle remplacer les désherbants ?

Comment concevoir de nouveaux modes de désherbage, durables et crédibles ? Des sentiers sont ouverts.

Au gré des interdictions de molécules et des aléas climatiques, l'indispensable désherbage des cultures devient un vrai casse-tête. Après sept années faciles, en 2019, c'est une autre paire de manches qu'il faut enfiler. L'évolution du désherbage repose désormais pour les produits racinaires sur une molécule, le flufenacet.

La liste des spécialités interdites sur sols drainés (3 millions d'hectares en France) ne cesse de s'allonger. De CTU à Xinia, une douzaine de spécialités anti-graminées est d'ores et déjà en liste rouge (lire encadré). Le contexte réglementaire conduit l'agriculture conventionnelle dans une impasse alors que la pression graminées à l'automne (ray-grass, vulpin) rend incontournable leur contrôle. L'an dernier, 60 % des désherbages ont été opérés à l'automne.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L’autonomie alimentaire au cœur de la journée régionale ovine
Le contexte économique est relativement favorable à la filière ovine depuis quelques mois, avec la hausse des prix de ventes des agneaux.
Des essais plutôt concluants, mais attention à la montée en graines
 Dans une parcelle de Julien Renard, céréalier à Brion, la chambre d’agriculture de l’Indre a réalisé des essais sur les couverts d’interculture.
Couverts : l’implantation à la volée à l’essai
La chambre d’agriculture de l’Indre a réalisé un essai sur les couverts dans une parcelle de Julien Renard, céréalier à Brion.
Naturapolis fait cohésion grâce aux jeux agrolympiques
Cohésion et travail d’équipe ont été les maîtres-mots au lycée agricole de Châteauroux, le 22 septembre.
Une très belle présentation de reproducteurs au cadran des Hérolles
Le mercredi 21 septembre, le marché du Cadran des Hérolles et Sélec Viande ont organisé la cinquième vente de taureaux reproducteurs limousins.
Grêle : plus de 200 dossiers déposés
Le 15 septembre, tous les agriculteurs touchés par les épisodes de grêle qui ont traversé le département étaient invités à déposer un dossier auprès d
Publicité