Aller au contenu principal

ROBOT DE TRAITE
Laisser aux primipares un temps d'adaptation en amont

Avant de parler d'adaptation des génisses au robot de traite, il faut appréhender leur élevage. Les conditions d'élevage des génisses, la gestion de l'alimentation et l'adoption du robot influent sur la préparation des primipares aux premières traites.

A Jeu-les-Bois, à la Foucauderie, Michel Goris est dans une démarche d'accroissement de cheptel, et élève ainsi près d'une centaine de génisses. La période entre 0 et 6 mois est cruciale. Quel que soit l'objectif de vêlage, la croissance des génisses doit impérativement permettre d'atteindre le seuil des 130 cm de tour de poitrine à 6 mois, soit plus de 200 kg, pour optimiser la carrière de la future laitière. « Ici, elles passent les dix premiers jours de leur vie en case individuelle de vêlage, nourries au lait avec un système de seaux à tétine. Ensuite, elles ont accès à une aire paillée, par groupe de 10 maximum. A cette période et jusqu'au sevrage vers 9 semaines, les animaux sont nourris au distributeur automatique de lait avec une ration complémentée avec de la paille et des concentrés et une diminution petit à petit des apports en lait. La ration sèche reste identique, une fois qu'elles sont sevrées jusqu'à leurs 6 mois environ », détaille l'éleveur.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L'agriculture : star d'une expo photo
Entre Indre et Creuse, à proximité de Sainte-Sévère, l'agriculture est photogénique.
Les services de l’Etat sur le terrain
La DDT, la chambre d’agriculture et la MSA sont allées à la rencontre des agriculteurs sinistrés par les trois récents orages de grêle, le 19 juin, à
Le coup de grêle de trop !
Pour la troisième fois en un mois, la grêle a sévi dans le département.
Rendements hétérogènes et de qualité moyenne
 Les moissons battent leur plein depuis une dizaine de jours. Les orges, dont la récolte se termine, sont à la peine selon les secteurs.
Un pulvérisateur ultra-localisé en démo dans l'Indre
Après quatre ans de tests, le pulvérisateur Snipper est désormais en phase de commercialisation, rendant possible et concrète la pulvérisation ultra-l
La filière piscicole garde le cap
Le premier rendez-vous annuel de la filière piscicole du Centre-Val de Loire s'est tenu à Lureuil, le 10 juin.
Publicité