Aller au contenu principal

Le château d’Argy, le coing des gourmands

 Depuis treize ans, la seule fête du coing en France se déroule à Argy. Le cognassier, source d’inspiration pour  les artisans de bouche et les artistes berrichons, sera à l’honneur le 8 octobre, dans la cour du château.

Ce dimanche 8 octobre, les 5 000 visiteurs attendus pourront déguster du coing sous toutes ses formes, grâce aux diverses dégustations mais également via le plateau déjeuner tout au-coing qui s’avère être un défi relevé chaque année par les Amis du coing d’Argy (ACA). Il va de soi qu’aux quatre coins de la cour du château se tiendra un marché où les produits locaux auront la part belle, tels que des charcuteries artisanales, des pâtisseries et confiseries à l’ancienne, mais aussi fromages de la région, miel, confitures et pâtes de coing faites maison, pâtes fermières de blé dur du Berry « Les Theolinas », plantes aromatiques et médicinales, sans oublier le stand des Amis du Coing d’Argy. Cette année, le Coing Gourmand 2023 accueillera pour la première fois l’entreprise « Les volailles Aubret » qui élève des volailles à croissance lente (trois mois d’élevage) à Chezelles, pour proposer ses charcuteries à base de volaille. D’autre part, Loïc Villain, de Martizay, fera partager son univers qu’est la vanille de Madagascar. Il présentera un éventail de produits vanillés déclinés - sans aucun arôme ni colorant - en sirop, liqueur, cocktail, sucre et sirop vanillé, ainsi que de nombreuses confitures. Outre les producteurs, la fête du coing laisse la part belle aux artistes et artisans dont des céramistes, couteliers, aquafortiste, vanniers, etc. Tout se déroulera en musique grâce à la présence du groupe Cat J Swing qui déambulera entre les stands et les tables disposés dans la cour du château, en alternant les styles du jazz New Orleans aux musiques des Balkans, en passant par la chanson française.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Des vaches de réforme engraissées chez un céréalier

C’est une idée issue d’un échange entre un négociant en bestiaux et un producteur de grandes cultures qui souhaitait valoriser certaines production

Cas de force majeure, mode d’emploi

 Pour éviter de perdre l’accès aux aides PAC, en plus des pertes de marges liées aux excès de pluie, les exploitants concernés doivent faire v

Frelons asiatiques : c’est maintenant qu’il faut piéger !

La reine est la cible à atteindre en cette saison.

Accident du travail : sensibiliser pour éviter le danger

Quatre étudiants du BTS APV ont organisé une conférence à l’EPLEFPA Naturapolis sur les thèmes des risques en agriculture.

DES CLÔTURES PERMANENTES POUR GAGNER DU TEMPS

Alexandre Carrion, éleveur charolais à Briantes dans l’Indre, a accueilli la journée porte ouverte clôture sur son exploitation.

PÂTURAGE EN ÉTOILE : DIX PADDOCKS POUR PLUS DE SOUPLESSE

Pour le pâturage de ses vaches suitées, Aurélien Gout a opté pour un pâturage tournant découpé en étoile.

Publicité