Aller au contenu principal

CONJONCTURE
« LE CHEVREAU DOIT ÊTRE VU COMME UN PRODUIT À PART ENTIÈRE »

La filière viande de chevreau a connu un coup d'arrêt quelques jours avant les fêtes de Pâques en 2020. Près de dix-huit mois plus tard, elle semble reprendre du poil de la bête, malgré d'importants déséquilibres entre les maillons de la chaîne. Pour Franck Moreau, secrétaire général de la Fnec, les éleveurs sont les plus pénalisés, accusant un prix de vente des chevreaux honteusement dérisoire.

En septembre, le CGAAER*, missionné par le ministère de l'Agriculture, a livré ses recommandations pour redresser la filière viande de chevreaux. Pour les auteurs du rapport, c'est une filière de petit volume et à faible valeur qui enregistre une diminution de ses débouchés. Quel est votre sentiment à la lecture de ce compte-rendu ?

Franck Moreau : Ce rapport offre la vision de personnes extérieures à la filière, ce qui est intéressant en soi. Il en ressort ce que nous ressentions déjà au sein de l'interprofession. Il permet d'appréhender le sentiment de tous les maillons de la filière, de l'éleveur à l'abatteur. Certaines des recommandations émises sont similaires aux grandes lignes que la Fnec** s'est donnée pour relancer la filière viande de chevreau.

Ce rapport laisse entrevoir une filière en perte de vitesse, qui peine à se relever de la crise Covid-19, qu'en est-il ?

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

MOISS’ BATT’ CROSS : LES ROIS DE LA RÉCUP’
Devenue une animation phare des Terr’agri indrien, depuis bientôt 10 ans, la course de Moiss’ batt’ cross requiert une préparation particulière.
UN JEUNE ÉLEVEUR INVESTI POUR SON CANTON
Dans le secteur de Mouhet, les jeunes agriculteurs sont nombreux et majoritairement membres actifs des JA du canton Brenne-Val de Creuse.
Saint-Benoît, toujours un carrefour d’affaires
De nombreux sélectionneurs ovins d’Indre, du Cher, de Creuse, de Vienne, de l’Allier, de Charente et même des DeuxSèvres ont fait le déplacement à Sai
Marguer’ice, histoire d’une crème glacée locale
En 2011, un couple d’éleveurs indriens fait le pari de transformer une partie de sa production laitière.
LA VIANDE DU BERRY BURGER ASSURÉE 100 % TILLY
Manger local est l’un des chevaux de bataille du syndicat Jeunes agriculteurs.
« UNE FÊTE FAMILIALE ET CONVIVIALE »
La crise sanitaire et les confinements à répétition avaient eu raison du Terr’agri de Mouhet, initialement prévu en 2020.
Publicité