Aller au contenu principal

CONJONCTURE
« LE CHEVREAU DOIT ÊTRE VU COMME UN PRODUIT À PART ENTIÈRE »

La filière viande de chevreau a connu un coup d'arrêt quelques jours avant les fêtes de Pâques en 2020. Près de dix-huit mois plus tard, elle semble reprendre du poil de la bête, malgré d'importants déséquilibres entre les maillons de la chaîne. Pour Franck Moreau, secrétaire général de la Fnec, les éleveurs sont les plus pénalisés, accusant un prix de vente des chevreaux honteusement dérisoire.

En septembre, le CGAAER*, missionné par le ministère de l'Agriculture, a livré ses recommandations pour redresser la filière viande de chevreaux. Pour les auteurs du rapport, c'est une filière de petit volume et à faible valeur qui enregistre une diminution de ses débouchés. Quel est votre sentiment à la lecture de ce compte-rendu ?

Franck Moreau : Ce rapport offre la vision de personnes extérieures à la filière, ce qui est intéressant en soi. Il en ressort ce que nous ressentions déjà au sein de l'interprofession. Il permet d'appréhender le sentiment de tous les maillons de la filière, de l'éleveur à l'abatteur. Certaines des recommandations émises sont similaires aux grandes lignes que la Fnec** s'est donnée pour relancer la filière viande de chevreau.

Ce rapport laisse entrevoir une filière en perte de vitesse, qui peine à se relever de la crise Covid-19, qu'en est-il ?

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Des vaches de réforme engraissées chez un céréalier

C’est une idée issue d’un échange entre un négociant en bestiaux et un producteur de grandes cultures qui souhaitait valoriser certaines production

Cas de force majeure, mode d’emploi

 Pour éviter de perdre l’accès aux aides PAC, en plus des pertes de marges liées aux excès de pluie, les exploitants concernés doivent faire v

Frelons asiatiques : c’est maintenant qu’il faut piéger !

La reine est la cible à atteindre en cette saison.

Accident du travail : sensibiliser pour éviter le danger

Quatre étudiants du BTS APV ont organisé une conférence à l’EPLEFPA Naturapolis sur les thèmes des risques en agriculture.

DES CLÔTURES PERMANENTES POUR GAGNER DU TEMPS

Alexandre Carrion, éleveur charolais à Briantes dans l’Indre, a accueilli la journée porte ouverte clôture sur son exploitation.

PÂTURAGE EN ÉTOILE : DIX PADDOCKS POUR PLUS DE SOUPLESSE

Pour le pâturage de ses vaches suitées, Aurélien Gout a opté pour un pâturage tournant découpé en étoile.

Publicité