Aller au contenu principal

Le cirque Bidon, une itinérance pleine de poésie

Crée en 1974, à partir de rien, la compagnie débute son itinérance en 1976 avec seulement quelques roulottes fabriquées mains, tirées par des chevaux. 45 ans, plusieurs milliers de kilomètres et représentations plus tard, la compagnie roule toujours sa bosse, en Italie et dans l'Indre.

De juin à début octobre, la compagnie du Cirque Bidon sillonne les routes à pied et en roulottes avec une douzaine de chevaux. Cette itinérance hippomobile est la marque de fabrique de la troupe depuis 1976. Les déplacements se faisant au pas du cheval, soit à 5 km/h selon le relief, la tournée est calculée en fonction des distances à parcourir. « On s'arrête au minimum 3 jours dans les villes et villages. Par exemple, pour relier Cluis à Lacs nous prenons 2 jours, avec une pause à mi-chemin tant pour nous que pour les animaux. Le matériel trop lourd pour les chevaux ou encombrants pour les roulottes sont acheminés en amont des spectacles par un camion », explique François Rauline, créateur et metteur en scène du Cirque Bidon.

Pas si bidon que ça

La compagnie relève d'une véritable aventure humaine pour tous les artistes qui s'y produisent mais aussi de par son histoire. Créé en 1974, il ne prend corps réellement qu'en 1976. De fil en aiguille les spectacles s'étoffent, séduisent. « Avec l'appellation bidon, tout était dit dans le titre. Nous n'étions pas des artistes confirmés, plutôt des touches à tout. Le public ne pouvait pas se plaindre s'il trouvait le spectacle pauvre, nous l'annoncions d'entrée, nous étions Bidon », en rit le metteur en scène. Les kilomètres passent, la technique se perfectionne tout en conservant la touche de dérision et de poésie des premiers soirs. En 1979, le cirque se frotte au public italien à l'occasion d'une tournée entre Méditerranée et Adriatique. « On a connu un accueil extraordinaire, grâce à sa générosité nous avons pu améliorer nos roulottes et matériel », se souvient François. En 1980, la compagnie originelle évolue, il part alors sur les routes avec sa compagne, son fils et d'autres artistes. « Nous avons tourné pendant près de 25 ans en Italie. Toujours avec le même concept », relate-t-il.

A l'époque, il pouvait être à la fois jongleur, cracheur de feu, dresseur de poules savantes, tout en orchestrant la mise en scène d'une main de maître. « Il Circo Bidone » est devenu une des références en la matière chez nos voisins transalpins.

Point d'ancrage dans le Berry

A l'aube des années 2000, la compagnie revient en France, et pose ses valises dans l'Indre. Après quelques années loin du circuit, l'appel de la route est trop fort. Depuis 2007, le Cirque Bidon tourne en France et en Italie, toujours avec François aux commandes, mais plus sous les feux de la rampe. « Je délègue de plus en plus. Je laisse la place à la nouvelle génération ». Une nouvelle génération campée par Léo Royer, artiste polyvalent et régisseur général, « que je forme aux arcanes du métier depuis près de 10 ans », pour luis transmettre l'âme de la troupe.

Le Cirque Bidon se différencie en effet des grandes familles circaciennes par son approche du spectacle. François met un point d'honneur à transporter son public dans un univers rempli de poésie, de douceur, de rêverie, d'émotion, de rire, avec des spectacles à plusieurs lectures selon l'âge. C'est dans un décor minimaliste que jongleurs, comédiens, trapézistes, mimes, acrobates, funambules, clown, dresseur poules savantes, danseurs prennent possession de la piste entourée de gradins et des 7 roulottes en bois de la compagnie. « Les artistes sont choisis au feeling, ils doivent être techniques dans leur art, transmettre de la tendresse, humbles et loin d'être prétentieux », précise François Rauline.

Un nouveau spectacle pour 2020

Au compteur, la compagnie parcourt près de 700 km par été pour assurer ses 180 représentations, dont une partie en France et dans les départements voisins et en Italie. La tournée 2019 s'achève ce week-end, avec le festival du Cirque Bidon, à Saint-Sévère (lire encadré). Mais déjà François a la tête en ébullition, pour la création 2020. Elle prendra pleinement corps en avril, lors de la résidence de la troupe à Cressy-la-Chapelle, en région parisienne, dans le jardin remarquable du Moulin Jaune, domaine du clown Slava pour le plaisir des « bambini e adulti » *.  

(* les enfants et les adultes)


Festival d'hiver du cirque Bidon, les 5 et 6 octobre

Créé en 2015, en partenariat avec la mairie de Sainte-Sévère-sur-Indre, le festival d'hiver du Cirque Bidon a lieu tous les ans. A l'abri du gymnase du village, il est donne l'occasion de clore la tournée estivale de la troupe, tout en faisant découvrir au public de nouvelles compagnies.

Au programme : • Samedi 5 octobre, à 20h30 : Soirée cirque avec la compagnie La main s'affaire (spectacle All Right) et l'association des clous (spectacle More Aura), suivie pour la première fois d'un concert rock/électo avec Aki Agora.

• Dimanche 6 octobre, à 15h : Après-midi familiale avec les contes de Paul Roulleaud suivis des artistes du Cirque Bidon et de Carnage production (spectacle Ma vie de grenier).

Attention, tous les ans, le gymnase fait salle comble, mieux vaut arriver en avance.


 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

DES PISTES POUR RÉDUIRE SA FACTURE ÉNERGÉTIQUE
Gagner jusqu'à 2 € par porc produit, c'est possible en investissant dans différents équipements et aménagements concourant à réduire sa consommation d
PASSAGE EN CASES SALUTAIRE
En élevage allaitant, les périodes de vêlages et les premiers mois de vie des veaux sont cruciaux pour la viabilité de l'atelier.
SÉCURITÉ : PAS DE PLACE À L'IMPROVISATION
C'est dès la conception que la prévention des risques d'accident se prévoit.
L'AMBIANCE EN BÂTIMENT, UN LEVIER À NE PAS NÉGLIGER
Une bonne isolation et un renouvellement d'air constant ont des répercussions immédiates sur la santé des chevrettes.
HEUREUX D'ÊTRE SUR LA PAILLE
Depuis un an, Samuel Dupuy élève une partie de ses porcs charcutiers sur paille en obtenant des résultats techniques équivalents aux caillebottis.
La chimie ne doit plus être systématique
Dans un contexte de développement de souches résistantes à une ou plusieurs familles de molécules phytos, la lutte contre les maladies basée sur l'agr
Publicité