Aller au contenu principal

Le Drive fermier 36 développe son offre toujours 100 % locale

Cette année encore, le Drive fermier 36 déborde d’idées pour faire vivre et faire connaitre les produits locaux aux Indriens. En période d’inflation, la solution serait-elle de se rapprocher des producteurs ?

Après une pause estivale, le Drive fermier 36 revient en grande pompe à l’occasion de la rentrée avec une offre promotionnelle. « Il y en aura tout au long de l’année, c’est pourquoi il est important de s’inscrire sur notre site internet afin de recevoir toutes les alertes », détaille Sandrine Kohler, présidente de l’association Drive fermier 36.  En effet, le Drive fermier 36, basé sur le fonctionnement du « drive » des grandes surfaces, ne propose que les produits locaux et fermiers de producteurs du département ou situés à la frontière de l’Indre. Désormais, trente-six producteurs font partie de l’aventure. En effet, grâce à l’arrivée d’Etienne et Arnaud Aujay, producteurs de jus de pommes et de cidres et d’Artemis Gibier, qui transforme la viande de gibier en terrines et en charcuterie, le nombre de producteurs est désormais au nombre de 36. 36 producteurs pour le Drive fermier 36, c’était tout trouvé ! « Mais si d’autres producteurs veulent se joindre à nous, on les accueillera bien sûr avec plaisir » note Valérie Tavarès, secrétaire de l’association.  

DES PRODUITS MOINS CHERS QU’AILLEURS

Fiers des produits qu’elle propose, l’équipe de producteurs du Drive fermier souhaite déconstruire un préjugé qui a la dent dure, surtout en période d’inflation : « On est moins cher qu’ailleurs, et il faut que ça se sache ! ». Sandrine Kohler, présidente du Drive fermier 36 et Valérie Kupiecki, vice-présidente, le confirment : « On pense à tort qu’acheter en direct aux producteurs est plus cher, alors que pas du tout. Ce qui se passe réellement c’est que les supermarchés nous demandent de leur vendre nos produits moins chers en réduisant nos marges. Eux, ensuite, se prennent une marge conséquente. Au final pour un même produit, il sera affiché plus cher en magasin que sur notre site www.drivefermier36.fr ».  Valérie Kupiecki ajoute, révoltée : « nous avons notre producteur d’œufs qui vend sa propre douzaine d’œufs jusqu’à 0,70 euros moins cher sur notre site que ce même produit en grandes surfaces. Avec un véritable comparatif qualité-prix, aujourd’hui, nous avons le meilleur prix ».

DES COLIS DE NOËL POUR LES MAIRIES 

Plus de producteurs signifie aussi un choix de produits encore plus diversifié pour le consommateur. « Nous voulons maintenir le rythme en créant plein de nouvelles choses et notamment en diversifiant l’offre de colis », précise Sandrine Kohler. En effet, après le lancement du colis raclette l’an dernier, l’équipe du Drive fermier 36 se lance dans la création de colis de Noël qu’elle propose aux particuliers mais aussi aux entreprises, CSE ou mairie.  Le Drive fermier 36 se tient à disposition pour répondre au mieux à toutes les demandes, aussi diverses soit-elle. « Il ne faut pas hésiter à nous solliciter. Nous sommes prêts et capables de produire 200 colis s’il le faut », note la présidente.  Autre nouveauté de l’année, le panier abonnement qui permet à ceux qui le souhaitent, de récupérer toutes les deux semaines, un panier composé de légumes de saison, de viande, de laitage, etc.  « Bien sûr, il est toujours possible de commander uniquement ce dont on a besoin et dans le conditionnement le plus simple et adapté à tous. C’est à la carte. On peut véritablement faire ses courses dans la quantité que l’on souhaite que l’on vive seul ou dans une famille de dix personnes », assure Valérie Kupiecki. C’est sans abonnement, ni obligation, chacun est libre de commander quand il veut à la fréquence qu’il veut.

o Jeudi 5 octobre, le drive fermier 36 organise une dégustation des produits proposés sur le site internet www.drivefermier36.fr, dans le local situé 33 rue JeanJacques Rousseau. Rendez-vous de 16h30 à 19 h. 
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Budget des collectivités locales : les présidents des Départements tirent la sonnette d’alarme

Le président du conseil départemental du Cher avait convié ses homologues du Centre-Val de Loire pour échanger sur les problématiques rencontrées d

Un jardin éphémère aux couleurs des JO

Les apprentis du CFA aménagement paysager ont conçu un jardin éphémère en plein cœur de l’arborétum de l’EPLEFPA Naturapolis.

Une certaine idée du Crédit Agricole

Même si les employés ont investi les lieux fin avril, vendredi a eu lieu l’inauguration du nouveau siège social du Crédit Agricole Centre Ouest à L

Un rapport d’orientation pour maîtriser l’avenir

C’est dans une ambiance bon enfant que s’est ouverte la 57e édition du congrès des Jeunes Agriculteurs à Poitiers (Vienne) du 4 au 6 juin.

Se faire aider à construire une relation employeurs/salariés

Lorsque qu’un agriculteur souhaite embaucher un salarié ou s’associer, il peut se rapprocher de la chambre d’agriculture de l’Indre afin d’être acc

Les Rencontres à table : une soirée conviviale et instructive

Allier éducation et plaisir dans une ambiance conviviale, tel est le pari réussi des acteurs de la filière, lors de l’opération Les Rencontres À Ta

Publicité