Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Alimentation
Le méteil en ovin, un bon compromis

Le méteil en élevage ovin peut être distribué sous différentes formes, mais il doit être adapté aux besoins des animaux en conservant la constante MAT.

Vignette

L’objectif premier de l’alimentation en production ovine est d’avoir un taux de protéine suffisant pour permettre aux animaux d’avoir des apports correspondants à leurs besoins. Ces besoins sont variables selon le type d’animal, brebis en lactation, agneaux de bergerie ou agnelles de croissance. Le niveau azoté influe directement sur la durée de finition ou la lactation. Une brebis aura besoin de 18 % de MAT dans la ration alors que pour des agnelles de croissance 14 % de MAT suffiront. Méteil grain, méteil en enrubannage ou en pâturage, l’éleveur devra choisir le mode le plus approprié.  

Rationner la matière sèche

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Une reprise en pente très douce
Depuis mis mars, les produits au lait de chèvre ont été durement impactés.
Prudence dans les abattoirs français
La contamination d'employés de deux abattoirs interpelle les industriels de l'agro-alimentaire qui souhaitent à tout prix éviter une situation comme c
Covid-19 : La filière volaille y laisse des plumes
La crise sanitaire Covid-19 avec la perte d’une partie des débouchés met en sérieux péril certaines productions à l’image celle des canards ; en poule
Un échange gagnant-gagnant
Depuis 2 ans, Julien Philippon échange son fumier contre des fourrages avec ses voisins céréaliers.
ENVISAGER L’AÉRATION AUTREMENT
Le climat change et les équipements doivent suivre pour faire face à de nouvelles situations.
CONCEVOIR POUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX ET DES ÉLEVEURS
Face aux changements climatiques, l'aménagement des bâtiments est voué à évoluer pour un maintien du bien-être animal et des performances satisfaisant
Publicité