Aller au contenu principal

Salon de l'agriculture
Le savoir-faire indrien séduit les visiteurs

Pour cette édition des retrouvailles, plus de 500 000 visiteurs ont afflué Porte de Versailles. Parmi les badauds et connaisseurs, nombreux sont ceux qui sont allés à la (re) découverte des produits du terroir, dont ceux de l'Indre bien sûr !

L'Indre était le point d'orgue du Salon international de l'agriculture, lors de sa journée spéciale sur le pôle Centre-Val de Loire, le 4 mars

Du 26 au 6 mars, le Parc des expositions de Paris a vibré au rythme du salon international de l'agriculture (SIA), accueillant ainsi 502 757 visiteurs pour être précis. Le bonheur pour tous de se retrouver après une édition tronquée en 2020 et une année blanche en 2021, en raison de la crise sanitaire.

Ne voulant rater cette édition des retrouvailles, l'Indre a vu grand, avec le plus important stand de la région Centre-Val de Loire. 53 producteurs s'y sont relayés pour présenter la richesse des produits qui font la force du département. Point d'orgue du stand « l'Indre en Berry » : sa journée spéciale du 4 mars.

SÉDUIRE PAR LES PAPILLES

Ce vendredi 4 mars justement, les élus et représentants locaux se sont mêlés aux visiteurs, c'est-à-dire des Indriens de Paris pour certains, des curieux pour d'autres ou encore des gourmets-gourmands jouant les pique-assiettes. « C'est avec les papilles que l'on attire le visiteur. C'est une porte d'entrée pour lui présenter les autres produits du stand et pour lui donner de l'information sur notre département », constate Vincent Boistard, président de la fédération des artisans boulangers pâtissiers de l'Indre. Chaque jour, ce dernier n'a pas chômé proposant des pâtés berrichons, galettes de pommes de terre et autres tartines aux saveurs brennouses (lire ci-dessous).

Sur le stand indrien, il y en avait pour tous les goûts avec des saveurs salées : la carpe fumée, les fromages, les tartinables de 1001 graines, mais également avec des saveurs sucrées à base de miel, de glaces, de confitures et gelées.

Pour accompagner tout cela, le visiteur avait le choix avec les deux AOP viticoles, valençay et reuilly mais également avec les bières made in Indre. « Tout comme nos amis viticulteurs, nous nous sommes relayés avec la Brasserie Verte et la Brasserie du Luma pour faire découvrir nos diverses bières. Le salon est une opportunité pour nous tous, explique Mickaël Poitevin, de Brassbeez. Il se noue des contacts, des relations avec des professionnels exté-rieurs et entre exposants ». Pour sa première participation, l'apiculteur-brasseur repart fatigué de ses trois jours de salon, mais enchanté par cette expérience inoubliable, tout comme les soirées du salon.

VANTER LES ATOUTS DU DÉPARTEMENT

A l'instar des nombreux producteurs présents tout au long du salon, les agents de l'A2I n'ont pas non plus ménagé leurs efforts pour promouvoir l'Indre, les débouchés professionnels et le cadre de vie que propose le département.

« Nous avons tous à cœur d'en promouvoir la richesse. Dans l'Indre, nous avons la particularité de vouloir fidéliser les visiteurs, avance Michel Legarle, chargé de mission économie à l'agence d'attractivité de l'Indre (A2I). Les producteurs sont les plus à même de parler de leur territoire, nous intervenons pour apporter plus d'informations, et démontrer que nous avons à portée de main tout ce qui permet une éventuelle installation sur le département ». La 59e édition du SIA se tiendra du 25 février au 5 mars 2023, et l'Indre ne saurait manquer ce rendez-vous qui lui offre une visibilité exceptionnelle.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Le cuir : une passion à fleur de peau
Depuis le début de ses études supérieures, Anne Barcelo est, de près ou de loin, en contact avec le cuir, ce matériau aux origines animales.
FAIRE FACE AU STRESS HYDRIQUE
L'absence de pluie pour les prochaines semaines peut déjà avoir des conséquences sur les rendements des céréaliers, mais aussi des polyculteurs éleveu
L'élevage porcin fait face à ses détracteurs
A Feusines, une pétition a été lancée par Citoyens de la Région Centre, contre l'extension d'un élevage porcin.
UN DÉFICIT PLUVIOMÉTRIQUE QUI VA ENCORE SE CREUSER
Les températures estivales des derniers jours sont remarquables, mais pas inédites.
Concertation autour d'une charte départementale
Malgré la parution de textes modificatifs, la réglementation relative aux zones de non-traitement (ZNT) de produits phytosanitaires a été retoquée par
La prévention, l'âme de Groupama
Groupama Centre Atlantique est allé à la rencontre de ses assurés lors des multiples assemblées de caisses locales.
Publicité