Aller au contenu principal

Concours Limousin
Les Ballereau, 64 ans de concours au compteur

Depuis 1956, la famille Ballereau présente ses limousines à Argenton-sur-Creuse. Autrefois lieu de vente lançant les premiers jalons de la sélection, le concours est devenu aujourd'hui une belle vitrine de la race. Rétrospective avec Claude Ballereau et sa fille Isabelle.

L e concours interrégional limousin d'Argenton-sur-Creuse est un rendez-vous incontournable pour les éleveurs de la race depuis des décennies. Un concours que connaît bien la famille Balle-reau. Et pour preuve, Isabelle incarne la 3ème génération y présentant des animaux nés et élevés à la ferme familiale de Malicornay. L'aventure a débuté en 1956 lorsque le grand-père paternel d'Isabelle a franchi le pas de mener quelques-uns de ses mâles au concours-foire, comme était ainsi nommé l'événement.

La manifestation était déjà fin janvier, en extérieur sur le champ de foire. « Il était revenu avec une plaque. La première d'une longue série », se souvient Claude Ballereau. D'ailleurs une partie d'entre elles - de 1960 à 2000 - , sont exposées sur la façade de la stabulation. Celles des 20 dernières années sont, quant à elles, soigneusement rangées, « faute de temps pour les poser », avoue Isabelle Ballereau.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Des couverts aux effets bénéfiques
Nicolas Robert a profité de l'humidité de ce milieu d'été pour implanter ses intercultures.
Premier concours bovin après 18 mois d'absence dans l'Indre
Le concours bovin de Saint-Benoît-du Sault aura bien lieu le 25 août. Une reprise en douceur pour les éleveurs.
Foire de St-Benoît : un marché porteur
Les éleveurs n'hésitent pas à faire des centaines de kilomètres pour se rendre à la foire de Saint-Benoît-du-Sault, tant pour vendre que pour acheter
Teff grass : une alternative séduisante
Face aux changements climatiques, certaines plantes fourragères semblent tirer leur épingle sur jeu et entrent dans l'assolement de quelques éleveurs
« C'est la raison voire la sagesse qui ont guidé ma décision »
A quelques semaines de prendre sa retraite, Robert Chaze quitte la présidence de la chambre d'agriculture de l'Indre.
Agricultrice, rêve de Rachel Denis
Sur différents marchés de la Brenne, Rachel Denis propose ses légumes de saison.
Publicité