Aller au contenu principal

GAZ ET AZOTE
Les niveaux de prix suscitent de vives inquiétudes

Les agriculteurs, non protégés par un bouclier tarifaire, ont ressenti en premier les conséquences de la flambée des prix du gaz et demandé la suspension de la taxe anti-dumping. L’ampleur de la crise démontre les incohérences stratégiques des décideurs français et européens et devraient les contraindre à plus de réalisme.

La  FNSEA et l’AGPB avaient alerté dès cet été sur  la  flambée des cours de l’azote. Entre le 1er  janvier et début août, le cours a été multiplié par 1,75 suivant la progression des cours du gaz naturel. Depuis trois semaines, c’est la folie  sur  le  prix  du  gaz  naturel,  et par  ricochet  sur celui des engrais azotés.

Le prix rendu pour l’azote liquide 30 U/100 kg  était de 357  €  au 16 septembre, 430  €  au 28 septembre et 520  €  au 5 octobre. Le mercredi 6 octobre, c’était la panique sur les marchés européens en  raison  de la forte demande à l’approche  de  l’hiver,  notamment en Asie,  mais aussi de l’offre contrainte et des stocks mondiaux  déprimés.  En  une  journée, les cours ont grimpé de plus de  16  %  avec  des  conséquences probables sur le cours de l’azote. Cette précipitation sur les achats se retrouve aussi sur le fuel. Certains distributeurs manquent de disponibilité pour fournir à la fois le fuel de chauffage et le GNR.  

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

MOISS’ BATT’ CROSS : LES ROIS DE LA RÉCUP’
Devenue une animation phare des Terr’agri indrien, depuis bientôt 10 ans, la course de Moiss’ batt’ cross requiert une préparation particulière.
UN JEUNE ÉLEVEUR INVESTI POUR SON CANTON
Dans le secteur de Mouhet, les jeunes agriculteurs sont nombreux et majoritairement membres actifs des JA du canton Brenne-Val de Creuse.
Saint-Benoît, toujours un carrefour d’affaires
De nombreux sélectionneurs ovins d’Indre, du Cher, de Creuse, de Vienne, de l’Allier, de Charente et même des DeuxSèvres ont fait le déplacement à Sai
Marguer’ice, histoire d’une crème glacée locale
En 2011, un couple d’éleveurs indriens fait le pari de transformer une partie de sa production laitière.
LA VIANDE DU BERRY BURGER ASSURÉE 100 % TILLY
Manger local est l’un des chevaux de bataille du syndicat Jeunes agriculteurs.
« UNE FÊTE FAMILIALE ET CONVIVIALE »
La crise sanitaire et les confinements à répétition avaient eu raison du Terr’agri de Mouhet, initialement prévu en 2020.
Publicité