Aller au contenu principal

TÉMOIGNAGE
L'impérieuse nécessité de revoir un système à bout de souffle

Dans le Boischaut nord, Jean-Francois Hirlay est, comme beaucoup de ses collègues, confronté à la problématique des adventices. Pour y faire face, il s'est lancé depuis quelques années entre autres dans le désherbage mécanique.

Installé à Buxeuil depuis 1995, Jean-François Hirlay a constaté une évolution marquée des contraintes culturales. « J'ai des sols très hétérogènes avec un potentiel que je qualifierais de moyen plus. Mes rendements en blé oscillent entre 53-54 q/ha les mauvaises années, jamais en-dessous ; ils sont proches des 80 q/ha pour des bonnes récoltes. J'ai connu 11 bonnes premières campagnes. Nous ne connaissions pas encore le dérèglement climatique et les solutions chimiques fonctionnaient », rapporte-t-il. Sa première déconvenue est arrivée en 2013. « J'étais un petit peu fautif, les conditions d'implantation étaient très mauvaises, mais j'ai quand même voulu terminer mes semis, se souvient-il. Résultat : des charges très élevées et une petite récolte. Mais c'est également à cette période que mes champs ont commencé à se salir.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Limiter la flambée des prix avec les achats groupés de la FDSEA
Le service de commande groupée de fioul proposé aux adhérents FDSEA et JA permet de réduire le montant des factures.
Contrats, indicateurs de prix, délais : éleveurs, à vous de proposer vos conditions !
La loi Besson-Moreau généralise la contractualisation écrite pluriannuelle de 3 ans minimum pour toute vente entre le producteur de viande bovine et c
Noël en Berry, entre rites et légendes
Loin de la course effrénée de notre époque dans les boutiques en quête des cadeaux tant attendus, loin de l'abondance des plats sur les tables… le Noë
QUELLE FORÊT POUR LE FUTUR ?
Comment préserver les massifs forestiers face au réchauffement climatique ?
Contention ovine : découverte d'un parc fixe indoor
Au quotidien, la manipulation des animaux à travers une contention mobile demande du temps et peut mobiliser de nombreuses personnes sur un élevage.
Publicité