Aller au contenu principal

GESTION
Lourdes difficultés financières : le rôle protecteur du tribunal

Les procédures judiciaires de règlement amiable, sauvegarde, redressement judiciaire gérées au tribunal sont conçues pour protéger les entreprises en difficulté. L'expérience de la pratique en agriculture depuis 20 ans le confirme.

Lorsqu'un agriculteur a des difficultés financières, une solution peut être trouvée en réalisant un « tour de table » avec les principaux créanciers. Les faibles taux actuels des prêts facilitent ce genre d'accord avec un étalement de la dette sur plusieurs années. Mais dans les situations tendues, le banquier peut refuser d'engager un nouvel emprunt pour reprendre à son compte les dettes d'autres partenaires, sans garantie.

Un créancier peut être plus souple dans sa négociation, mais il lui faut en contrepartie un engagement précis de l'agriculteur. Dans ce cas, le règlement amiable judiciaire (RAJ) peut être le cadre dans lequel ces engagements sont formalisés avec les autres créanciers.

Lorsque la situation financière est très tendue et que le cadre classique de négociation ne suffit pas, les agriculteurs ont souvent intérêt à engager une procédure de sauvegarde ou de redressement judiciaire (RJ).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Réduire les maladies respiratoires, un levier pour la filière
La préparation sanitaire des broutards à la vente est un enjeu pour la filière viande bovine qui s’est emparée de la question.
« L’objectif de la loi est de sauver les entreprises en difficulté »
« Il faut toujours chercher à régler le problème en son entier », c’est l’un des principes appliqués par Fanny Chenot, magistrate, lors des procédures
Un crédit d’impôt en échange de l’arrêt du glyphosate
Un crédit d’impôt de 2 500 € pour 2021 et 2022 est en cours de validation au profit de ceux qui arrêteront d’utiliser le glyphosate.
CLÉMENT CARTERON, INVESTI POUR SON CANTON
Céréalier à Neuvy-Pailloux et Condé, Clément Carteron revêt plusieurs casquettes du haut de ses 23 ans : président de canton JA, président du club loc
Les burgers du « Mirabelle » valorisent les produits locaux
La crise de la Covid-19 n'aura pas eu raison de la détermination de Cyril et Brigitte Zucchi, restaurateurs à Pruniers.
Le Pays Castelroussin fait revivre les haies
Vendredi 4 décembre, les bénéficiaires du programme de plantation de haies, porté par le Pays Castelroussin, sont venus récupérer leurs végétaux à la
Publicité