Aller au contenu principal

CONVERSION BIO
Ludovic Réau a retrouvé le goût de l’agriculture

Le passage en agriculture biologique implique une évolution en profondeur de ses pratiques. C’est un choix  personnel qui nécessite une réflexion à plus ou moins long terme. Un choix fait par Ludovic Réau depuis maintenant deux ans.

En 2019, Ludovic Réau a choisi de convertir son exploitation de 200 hectares en agriculture biologique. 
Une orientation mûrement réfléchie pour ce céréalier qui, avant de faire ce choix, perdait peu à peu le goût de ce qu’il faisait. Installé depuis 1995 sur l’exploitation familiale, il a toujours souhaité avoir une vision élargie de son métier. « Nous avons toujours fait des assolements longs avec beaucoup de diversité culturale, précise-t-il. Une partie de l’exploitation est irriguée, ce qui nous permet d’élargir la variété de nos productions. Nous sommes partis également sur d’autres procédés innovants comme l’agriculture raisonnée ou les semences certifiées censées nous ouvrir d’autres marchés ou améliorer nos rendements. »

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L'agriculture : star d'une expo photo
Entre Indre et Creuse, à proximité de Sainte-Sévère, l'agriculture est photogénique.
Les services de l’Etat sur le terrain
La DDT, la chambre d’agriculture et la MSA sont allées à la rencontre des agriculteurs sinistrés par les trois récents orages de grêle, le 19 juin, à
Le coup de grêle de trop !
Pour la troisième fois en un mois, la grêle a sévi dans le département.
Rendements hétérogènes et de qualité moyenne
 Les moissons battent leur plein depuis une dizaine de jours. Les orges, dont la récolte se termine, sont à la peine selon les secteurs.
Un pulvérisateur ultra-localisé en démo dans l'Indre
Après quatre ans de tests, le pulvérisateur Snipper est désormais en phase de commercialisation, rendant possible et concrète la pulvérisation ultra-l
La filière piscicole garde le cap
Le premier rendez-vous annuel de la filière piscicole du Centre-Val de Loire s'est tenu à Lureuil, le 10 juin.
Publicité