Aller au contenu principal

Mélangeuse-pailleuse : un outil de précision pour composer ses rations

Depuis qu'il a investi dans une mélangeuse, Bruno de Cauwer a remarqué qu'il n'y avait plus de refus à l'auge, ni tri et ni gaspillage.

Bruno de Cauwer est conscient depuis longtemps de la nécessité de sécuriser les rations de ses bovins, de limiter les pertes et de gagner en confort de travail. C'est ce qui l'a conduit à acquérir une mélangeuse-pailleuse Kuhn, en 2015. Cet achat a été optimisé en le partageant avec son père, puis avec son frère, Martin, après la reprise de la ferme paternelle. Un investissement de près de 40 000 euros, amorti plus facilement avec les deux cheptels qui comptent 200 vaches charolaises et salers. « Le bol pailleur est adapté à nos structures en termes de capacité, c'est un outil de précision qui nous permet de calculer au plus juste les rations distribuées », déclare l'éleveur de Vicq Exemplet. Avec cet achat, les de Cauwer cherchaient à faire manger de la paille à leurs vaches, à peser les éléments de leurs rations et à adapter les quantités distribuées en fonction des lots.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

LE TRICOT BERRICHON FILE SA MAILLE
En 2020, Charles de Monléon s'est lancé le pari fou de créer son entreprise spécialisée dans le tricot, « Maille Berry » située à Bouesse.
ÉLEVEUSE, LE PROJET D'UNE VIE POUR LUCIE
Réussir à atteindre ses objectifs professionnels n'est pas chose facile.
A Chabenet, c'est l'histoire d'un pont…
Le pont de bois couvert de Chabenet est une particularité architecturale unique en France.
La laine de limousine et charollaise passée au crible
Les trois prochaines années, les fibres de laines des races ovines emblématiques de la Creuse seront analysées dans le cadre d'un programme de recherc
La laine en quête de prix rémunérateurs
Considérée comme sous-produit de l'élevage ovin, la laine a rarement été autant méprisée par le marché qu'actuellement.
DES PASSIONNÉS AU SERVICE DE LA MÉTÉO
Depuis plus de 10 ans, ils sont sept bénévoles à faire vivre les prévisions météorologiques sur leur site internet et réseaux sociaux.
Publicité