Aller au contenu principal

Naturapolis fait cohésion grâce aux jeux agrolympiques

Cohésion et travail d’équipe ont été les maîtres-mots au lycée agricole de Châteauroux, le 22 septembre. En effet, le temps d’un après-midi, le terrain de sport du lycée s’est transformé en stade olympique où diverses épreuves ont été disputées. Des jeux olympiques pas comme les autres et revisités à la sauce Naturapolis !

Presqu’un mois après le début de la rentrée et afin de faire naître la cohésion au sein de l’établissement, le lycée agricole Naturapolis de Châteauroux a organisé ses traditionnelles Agrolympiades. Les membres organisateurs ont installé en un temps record tous les stands et épreuve le matin même, afin de faire de cet après-midi, un événement collectif et surtout convivial. Après deux années d’interruption pour cause sanitaire, les élèves, professeurs et personnels administratifs ont donc renoué avec le plaisir de s’affronter sur des jeux sportifs, mais pas que…

UNE COHÉSION  DE 500 PARTICIPANTS

Pour la première fois, les élèves du lycée et du CFA, ainsi que les apprenants du CFPPA, ont été réunis par équipe, pour se challenger entre eux mais également face à celles non moins redoutables des membres de la direction, des professeurs et des agents administratifs. Objectif, entre autres : développer des valeurs d’entraide et de solidarité entre les élèves, qu’ils fassent connaissance les uns avec les autres. Au total, 500 participants se sont mesurés lors des épreuves concoctées par les professeurs d’EPS.

ET DU DYNAMISME, IL EN FALLAIT !

Onze épreuves, à mi-chemin entre le sport et les jeux de force paysanne en mêlant la réflexion, l’adresse, la force et la vitesse, ont départagé les soixante-quinze équipes. Parmi les défis à relever : une course de brouette en relai, un tirage de tracteur, une course de ski collectif, un mur des champions, une épreuve de biathlon en relais, une course d’ergo aviron, une tour de Kapla, un parcours sur une structure gonflable ou encore des défis intellectuels comme la reconnaissance de végétaux et l’épreuve des trois sens. Bien sûr au final, il y a eu des vainqueurs, mais l’essentiel était de participer, que ce soit d’ailleurs au sein d’une équipe ou en plein cœur de l’organisation. Une image dynamique de l’établissement qui était visible de loin puisque depuis la route départementale certains automobilistes, au passage, encourageaient les sportifs à grands coups de klaxon !

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

JA planche sur l’engagement
Durant trois jours, Jeunes agriculteurs national a tenu son Université d’hiver dans la Haute-Marne.
Sanglier : un plan d’action sur trois ans
La régulation du sanglier est l’affaire de tous.
AOC Valençay : le nouveau cahier des charges dévoilé
Le syndicat des vins de Valençay s’est réuni en assemblée générale, jeudi 1er décembre.
LA CONSIGNE SE GÉNÉRALISE À LA FERME DES CABRIOLES
Des pots en verre consignés pour réduire les emballages à usage unique, telle est la direction qu’ont pris les associés de la Ferme des Cabrioles depu
Installation : savoir mesurer et se prémunir des risques
Le 17e forum installation des JA, le 15 décembre, aura pour fil conducteur les risques, qu’ils soient climatiques, économiques, techniques, sanitaires
Quels intérêts à aller plus loin que la banque de matériel ?
Outre l’acquisition et l’utilisation de matériel en commun, la Cuma est aussi un moyen de réfléchir et d’évoluer collectivement.
Publicité