Aller au contenu principal

DOSSIER CHASSE
Ne plus tarder pour réguler les populations

Les prélèvements toujours insuffisants contribuent entre autres à la poursuite du développement des populations de sangliers. Un danger pour le territoire, mais aussi pour ses acteurs.

L e san­glier, un ani­mal qui donne des bou­tons à la fé­dé­ra­tion des chas­seurs et aux agri­cul­teurs. La bête noire s’est mul­ti­pliée dans l’Indre de façon ex­po­nen­tielle.

Les condi­tions cli­ma­tiques fa­vo­rables de ces der­nières an­nées, des nour­ris­sages par­fois ex­ces­sifs et un nombre d’in­di­vi­dus pré­le­vés in­suf­fi­sant pour en­rayer sa pro­gres­sion sont quelques-uns des fac­teurs res­pon­sables de ce qui est de­venu un fléau pour le ter­ri­toire.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

LE TRICOT BERRICHON FILE SA MAILLE
En 2020, Charles de Monléon s'est lancé le pari fou de créer son entreprise spécialisée dans le tricot, « Maille Berry » située à Bouesse.
ÉLEVEUSE, LE PROJET D'UNE VIE POUR LUCIE
Réussir à atteindre ses objectifs professionnels n'est pas chose facile.
A Chabenet, c'est l'histoire d'un pont…
Le pont de bois couvert de Chabenet est une particularité architecturale unique en France.
La laine de limousine et charollaise passée au crible
Les trois prochaines années, les fibres de laines des races ovines emblématiques de la Creuse seront analysées dans le cadre d'un programme de recherc
La laine en quête de prix rémunérateurs
Considérée comme sous-produit de l'élevage ovin, la laine a rarement été autant méprisée par le marché qu'actuellement.
DES PASSIONNÉS AU SERVICE DE LA MÉTÉO
Depuis plus de 10 ans, ils sont sept bénévoles à faire vivre les prévisions météorologiques sur leur site internet et réseaux sociaux.
Publicité