Aller au contenu principal

Ob2 opte pour la paille dans l’isolation des bâtiments

Ob2, nouvelle entreprise installée à Saint-Genou, produit des ossatures murales isolées grâce à la paille. A terme, elle se fournira localement en Champagne berrichonne. Actuellement en phase de développement, Ob2 ouvre ses portes aux professionnels du secteur.

Lors de ses portes ouvertes le 10 novembre, la jeune entreprise Ob2 a présenté ses locaux et son activité aux industriels et particuliers du secteur de Saint-Genou. L’entreprise propose la préfabrication de panneaux muraux en ossature bois avec une isolation biosourcée. A l’origine manufacture de porcelaine, puis zone de production de cheminée industrielle et enfin lieux de stockage pour une entreprise de Buzançais, le hangar abrite désormais une entreprise de préfabrication d’ossature bois biosourcée. « Le site est intéressant pour sa capacité de production en termes de surface et s’ouvre sur les terres agricoles. Il symbolise pleinement notre esprit : faire le pont entre l’industrie et l’agriculture, grâce à la paille comme élément d’isolation biosourcée », détaille Vianney Desffontaines, architecte et président d’Ob2. Les dix associés qui composent l’entreprise sont issus de domaines divers : menuiserie, ébénisterie, logistique de chantier et technique d’assemblage, mais aussi agriculture (savoir-faire en machinisme agricole et apport de la matière première qu’est la paille). 

PRÉFABRIQUER L’OSSATURE BIOSOURCÉE DES MURS 

Dans un contexte de prise de conscience environnementale généralisée, Ob2 choisit de préfabriquer des murs, planchers, panneaux de toitures et l’isolation extérieure en matériaux naturels. « Confrontée à l’urgence climatique, la préfabrication biosourcée apparait comme une solution. Ob2 s’adapte à l’isolation de nouveaux bâtiments ou à la rénovation d’anciennes structures », détaille le président, avant d’ajouter : « nous sommes fabricants et fournisseurs mais pas poseurs, c’est pourquoi nous travaillons régulièrement avec un réseau de professionnels du bâtiment ». Chaque ossature est composée de bois lamellé-collé ou massif et remplie de paille. Elle est ensuite refermée par des panneaux structuraux. Les étapes de préfabrication sont réalisées à l’intérieur du hangar. Les machines ont été installées en tenant compte de l’ergonomie du travail, mais également en gardant des espaces vides pour créer de nouveaux ateliers à l’avenir. « Proposer des solutions préfabriquées permet de limiter les nuisances des chantiers. Cette démarche est également industrielle en souhaitant une construction rapide, qualitative et de masse », précise l’architecte. 

VALORISER LA PAILLE DE CHAMPAGNE BERRICHONNE 

« La paille est la matière isolante préférée d’Ob2 », note Vianney Deffontaines. Implantée en zone céréalière, l’entreprise espère « Confrontée à l’urgence climatique, la préfabrication biosourcée apparait comme une solution. Ob2 s’adapte à l’isolation de nouveaux bâtiments ou à la rénovation d’anciennes structures », a détaillé le président d’Ob2, lors des portes ouvertes. L’ossature en bois est préfabriquée et remplie d’isolant en paille à Saint-Genou, avant d’être acheminée sur les chantiers. bientôt pouvoir se fournir en paille locale. Pour le moment, elle la fait venir d’Indre-et-Loire. « La paille obtient un nouveau débouché et donc une nouvelle valeur. La paille recherchée par Ob2 doit être d’excellente qualité, une fois dans les murs elle est valorisée d’une autre manière et on en est fiers. Ce n’est pas une concurrence à l’échange paille-fumier, c’est simplement un débouché qui s’ajoute », considère David Camail, céréalier et associé de l’entreprise. La paille est prisée pour ses qualités d’isolant thermique offrant confort l’hiver et l’été. L’isolation est également résistante au feu car la densité avec laquelle elle est insérée dans la structure est telle qu’un très faible taux d’oxygène circule dans les éléments. Elle est également résistante aux insectes et rongeurs. Enfin, elle résiste à l’humidité conformément aux règles professionnelles qui garantissent la pérennité des produits. Le bois quant à lui est issu de forêts gérées durablement.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Introduire des cultures d’été pour un effet de rupture

La gestion des adventices est un des axes de travail de la plateforme Syppre Berry.

« L’agriculture, notre flamme, votre futur »

Depuis le 1er mars, les Jeunes agriculteurs de l’Indre avec le soutien  du Conseil départemental de l’Indre, diffusent sur les réseaux sociaux

Les plateformes Syppre, par et pour les agriculteurs

 Le dispositif expérimental Syppre, via ses cinq plateformes en France, accompagne les agriculteurs vers de nouveaux systèmes de production, t

Communiquer autour de l’élevage porcin pour contrer les aprioris

Samedi 18 mai, Philippe van den Broek a ouvert les portes de son exploitation.

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

Les pluies perturbent une fois de plus les semis

Après les cultures d’hiver malmenées par les intempéries, l’espoir s’était cristallisé sur les semis de cultures d’été.

Publicité