Aller au contenu principal

DOSSIER PATURAGE
« OPTIMISER LA POUSSE DE L’HERBE AU MAXIMUM »

En pâturage tournant, l’organisation des paddocks et la durée du pacage sont deux paramètres primordiaux pour tirer le meilleur profit de ses surfaces fourragères.

Optimiser ses fourrages, une obsession pour bon nombre d’éleveurs, c’est même devenu un impératif ces dernières années. A Arthon, Maxime Amblard et son frère Alexis sont à la tête d’un élevage de charolaises. Avec un cheptel de 120 vaches en système naisseur engraisseur, l’autonomie alimentaire n’est pas un vain mot. Depuis son installation en 2016, Maxime Amblard s’est orienté vers le pâturage tournant, un système qu’il considère comme le plus adapté aux contraintes climatiques actuelles. « Nous le faisions déjà avec mon père. Notre objectif premier est avant tout d’optimiser la pousse de l’herbe au maximum. Nous sommes sur des terres hydromorphes avec un faible potentiel ; l’économie de fourrage est vitale, d’autant plus avec les périodes estivales extrêmement sèches que nous connaissons ces derniers temps. »

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité