Aller au contenu principal

Parlons alimentation au cinéma

A quatre mois de la fin de la deuxième édition du programme « Du champ à l'assiette », la MSA Berry-Touraine lance un ciné-débat. Ce rassemblement autour du thème de la solidarité alimentaire sera l'occasion pour le public d'échanger avec de nombreux acteurs de l'alimentation.

Rendez-vous le 15 mars, au Blanc, à 20h30, pour une séance gratuite suivie d'une table ronde.

Plusieurs temps forts composeront l'événement du mardi 15 mars, au cinéma de Le Blanc. A 20h30, le film « La part des autres »sera projeté dans la salle de cinéma. L'accès de tous à une alimentation de qualité et durable en sera le fil rouge.

Puis une table ronde avec le public est prévue vers 21h50, en présence de : Pascal Cormery, président de la CCMSA ; Laurent Laroche, président du Parc naturel régional de la Brenne ; Jérémie Godet, conseiller régional ; Nicolas Pailloux, président de la chambre d'agriculture, ainsi que les acteurs organisant la solidarité sur le territoire.

Etienne Buchmann, chargé d'animation à la MSA Berry-Touraine, coordonne le projet. « On espère voir au moins un tiers d'agriculteurs dans le public. C'est important de recueillir leurs réactions et points de vue. Ils sont les acteurs essentiels de notre alimentation », explique-t-il. L'objectif du ciné-débat : explorer collectivement les opportunités du territoire pour une alimentation de qualité et durable pour tous et avec tous. « On ne trouvera pas de solutions le 15 mars, c'est évident, mais l'idée est d'amorcer un travail collectif », ajoute le chargé d'animation.

SOLIDARITÉ ET CONVIVIALITÉ

Un focus sur le travail mené par Solal permettra d'aborder le sujet des banques alimentaires. Solaal fait le lien entre les producteurs souhaitant faire des dons et les organismes qui les redistribuent. « L'association a remarqué que certains agriculteurs ne pouvaient pas faire de dons, faute de temps. Solaal se charge donc de toute la partie logistique et administrative facilitant ainsi la démarche des producteurs », explique Etienne Buchmann. L'association a en projet d'ouvrir une antenne en Centre-Val de Loire avec des décrochages départementaux et notamment dans l'Indre.

Enfin, la soirée se clôturera autour d'un verre de l'amitié, composé exclusivement de produits 100 % locaux. « Ce sera un moment convivial où le public et les acteurs pourront continuer de discuter ensemble », note le chargé d'animation.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Introduire des cultures d’été pour un effet de rupture

La gestion des adventices est un des axes de travail de la plateforme Syppre Berry.

« L’agriculture, notre flamme, votre futur »

Depuis le 1er mars, les Jeunes agriculteurs de l’Indre avec le soutien  du Conseil départemental de l’Indre, diffusent sur les réseaux sociaux

Les plateformes Syppre, par et pour les agriculteurs

 Le dispositif expérimental Syppre, via ses cinq plateformes en France, accompagne les agriculteurs vers de nouveaux systèmes de production, t

Communiquer autour de l’élevage porcin pour contrer les aprioris

Samedi 18 mai, Philippe van den Broek a ouvert les portes de son exploitation.

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

Les pluies perturbent une fois de plus les semis

Après les cultures d’hiver malmenées par les intempéries, l’espoir s’était cristallisé sur les semis de cultures d’été.

Publicité