Aller au contenu principal

Pointer en toute objectivité

Grâce à une tablette tactile, Ophélie Bourdeau est en lien direct avec les données d’élevage de l’éleveur.

Sur cette interface, une page est dédiée à chaque animal, et la conseillère y retrouve chacun des critères à renseigner, poste par poste.

 

Ainsi pour le chapitre développement musculaire, 5 notes doivent être attribuées afin de déterminer une moyenne. Il en est de même pour le développement squelettique. Pour les aptitudes fonctionnelles, 4 critères entrent en compte. Pour l’ensemble de ces postes, une note comprise entre 1 et 10 est attribuée.

 

De plus, le pointeur observe la docilité de l’animal dans son milieu naturel : est-ce qu’il s’approche sans crainte du technicien et/ ou de l’éleveur, ou au contraire se montre-t-il agité ? « En fonction de ce comportement, une note entre 1 et 7 lui est attribuée ; 1 correspondant à très docile et 7 à très agité » détaille Ophélie Bourdeau. L’ensemble des moyennes obtenues intègre la méthode de calcul des index qui suivra l’animal tout au long de sa carrière. « Si lors du pointage, on est face à un veau mal en point, il sera classé en " défavorisé ", et sera de fait exclu de tout calcul d’indexation », précise la conseillère.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

350 béliers attendus sur la butte de Saint-Benoît-du-Sault
Après une pause en 2020, la foire ovine de Saint-Benoît-du-Sault revient pour sa 40e  édition, le 4 août, dans une version édulcorée mais très attendu
Aide aux éleveurs allaitants, mode d’emploi
Les éleveurs allaitants avec un revenu disponible de moins de 11000 € sur le dernier exercice  peuvent faire   la demande d’accès à l’aide de 41 € par
Renard : éleveurs, déclarez vos dégâts !
Le manque de déclarations de dégâts pourrait remettre en cause le statut du renard en tant qu'espèce susceptible d'occasionner des dégâts.
Le faible potentiel des premières coupes de juillet
A la faveur d’un créneau opportun début juin, de nombreuses prairies ont pu être fauchées.
Recherche aliments non OGM désespérément
La crise de l’alimentation animale non OGM se poursuit.
Comment appréhender la fertilisation de sa prairie ?
Le pilotage de la fertilisation azotée des prairies multi-espèces doit s’effectuer selon le ratio graminées légumineuses.
Publicité