Aller au contenu principal

Pointer en toute objectivité

Grâce à une tablette tactile, Ophélie Bourdeau est en lien direct avec les données d’élevage de l’éleveur.

Sur cette interface, une page est dédiée à chaque animal, et la conseillère y retrouve chacun des critères à renseigner, poste par poste.

 

Ainsi pour le chapitre développement musculaire, 5 notes doivent être attribuées afin de déterminer une moyenne. Il en est de même pour le développement squelettique. Pour les aptitudes fonctionnelles, 4 critères entrent en compte. Pour l’ensemble de ces postes, une note comprise entre 1 et 10 est attribuée.

 

De plus, le pointeur observe la docilité de l’animal dans son milieu naturel : est-ce qu’il s’approche sans crainte du technicien et/ ou de l’éleveur, ou au contraire se montre-t-il agité ? « En fonction de ce comportement, une note entre 1 et 7 lui est attribuée ; 1 correspondant à très docile et 7 à très agité » détaille Ophélie Bourdeau. L’ensemble des moyennes obtenues intègre la méthode de calcul des index qui suivra l’animal tout au long de sa carrière. « Si lors du pointage, on est face à un veau mal en point, il sera classé en " défavorisé ", et sera de fait exclu de tout calcul d’indexation », précise la conseillère.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Cap sur une filière plus résiliente
Avec le Cap filière viandes blanches 2021-2025, les interprofessions de l’élevage de porcs et de volailles misent sur des actions fortes pour pérennis
Antoine Denis : « Je savais que je m'installerais un jour »
S'installer en agriculture est souvent une affaire de famille.
Jeunes bovins français, des marchés multiples mais concurrentiels
 La qualité de la production française de jeunes bovins est reconnue en Europe.
Combiner la facilité de naissance et la qualité bouchère
A Briantes, Pascal Carrion vient de passer la main à son fils Alexandre.
Sans corne : la génétique française prisée
Qu'ils soient hétérozygotes ou homozygotes, les animaux porteurs du gène sans corne prennent le pas au sein des cheptels charolais.
Le concours inter départemental reprend ses quartiers à La Châtre
Après une année blanche, c'est avec plaisir que les éleveurs du Gécidi* organisent le concours inter-départemental charolais de La Châtre. Le 5 novemb
Publicité