Aller au contenu principal

LE 25 AOÛT À SAINT-BENOÎT-DU-SAULT
Premier concours bovin après 18 mois d'absence dans l'Indre

Le concours bovin de Saint-Benoît-du Sault aura bien lieu le 25 août. Une reprise en douceur pour les éleveurs. Pour certains, cette sortie est une répétition avant le concours national de septembre.

Le concours de Saint-Benoît aura bien lieu comme prévu », se réjouissait Laurent Allilaire, président du comité de foire, la semaine dernière. Le maintien de cette manifestation va sonner la reprise des concours bovins dans le département. Le cru 2019 de Saint-Benoît-du-Sault avait été marqué par la présence de 145 animaux, issus d'élevages de l'Indre, de la Haute-Vienne, de la Vienne, de l'Indre-et-Loire et de la Creuse. Une édition, où la limousine était, une fois encore, surreprésentée. Cet événement estival offre l'occasion aux éleveurs d'exposer pour la première fois de jeunes animaux. « Etant un concours avec un jugement à l'attache, c'est très bien pour les premières sorties tant pour les jeunes limousins que pour les éleveurs. Cela permet de peaufiner la préparation pour les prochains concours, sur ring notamment », estime Régis Lequeux, le président du syndicat limousin du département.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité