Aller au contenu principal

Préparer sa moissonneuse-batteuse pas à pas

A quelques jours du coup d'envoi des moissons 2022 dans les orges, les céréaliers s'affairent autour de leur moissonneuse-batteuse. Afin de limiter au maximum les pannes ou avaries, ils la passent au crible et réalisent les réparations et le nettoyage nécessaires.

A la Champenoise, Denis Philippon dédie ses premières semaines de juin à la révision et à l'entretien de sa moissonneuse-batteuse Claas Lexion 520. « Une batteuse s'entretient au quotidien une fois la campagne lancée, avec un nettoyage au compresseur tous les matins pour retirer un maximum de poussière, éloignant ainsi le risque d'incendie par échauffement, et en graissant tous les rouages. Le moindre bruit doit être pris au sérieux et vérifié. En fin de campagne, on établit une première liste des pièces d'usures à changer pour la prochaine campagne. Je pourrais faire mes commandes en hiver, mais je préfère les réaliser fin mai début juin, c'est une façon de se remettre dans le bain, de se préparer mentalement à la campagne qui arrive en même temps que la révision de la batteuse », développe le céréalier.

Photo 1​​​​​

INSPECTION DU MOTEUR ET SYSTÈME HYDRAULIQUE

Comme un rituel, il débute la préparation de sa machine par la vidange moteur,  le changement du filtre à gasoil, la vérification des niveaux, le nettoyage des radiateurs, et les diverses transmissions (photos 1 et 2) ainsi que le système de freinage avec le remplacement des étriers si nécessaire. Ensuite, il examine toutes les pièces hydrauliques. Les flexibles sont inspectés, afin d'éviter la fuite (photo 3). « Certains étaient craquelés ou commençaient à montrer des signes de faiblesse. Je viens de les remplacer pour repartir sereinement pour cette campagne », explique Denis Philippon. Par la même, il contrôle tous les raccords et les vérins. Les fils électriques sont également examinés, « ils sont souvent la proie des rongeurs en hiver », pointe-t-il.

Photo 2
Photo 3

 

 

 

 

 

 

 

Photo 4

 

DU CONVOYEUR AUX MENUES PAILLES

Denis Philippon poursuit la révision de sa batteuse, en suivant le sens de circulation du grain. Les lames, les engrenages, les chaînes du convoyeur ainsi que leur tension sont examinés (photo 4). Le céréalier en profite pour graisser le système et s'assurer du bon état du multicoupleur qui relie la coupe à la batteuse. S'en suit la vérification des battes du batteur et celle du tire paille (photo 5).

Photo 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 6

Par un accès à l'arrière de la machine, Denis Philippon accède aux secoueurs. Cet organe de séparation nécessite une attention particulière puisqu'il faut veiller au bon état des vilebrequins et de la grille de tire-paille. Les courroies, les poulies, les roulements sont observés, à la recherche du moindre défaut, entrainant le remplacement de la pièce (photo 6). A proximité des secoueurs se trouve le broyeur dont ses couteaux et contre-couteaux sont contrôlés (photo 7).

Photo 7

 

 

 

 

 

 

 

Photo 8

En effet, un broyeur mal entretenu peut freiner les performances de la machine. En cas de casse ou de couteau élimé, un changement doit être opéré en prenant garde à l'affutage des nouvelles pièces lorsque ces dernières doivent être installées. Enfin, le contrôle du système d'expulsion des menues pailles permet de changer les palettes du répartiteur et d'examiner les diverses courroies et grilles que comporte le caisson de nettoyage (photo 8).

BARRE DE COUPE ET CABINE DE PILOTAGE

Dernier élément et pas des moindres : la barre de coupe. Cette dernière prend, selon Denis Philippon, « plus de temps car c'est le premier organe de la machine. Le mécanisme allant à une vitesse soutenue, les roulements, poulies et courroies sont sur-sollicités et peuvent se détendre et casser »(photo 9). Dans

Photo 9

le check-up de sa barre de coupe, le céréalier s'attarde à vérifier les sections de coupe et le jeu entre chaque élément « pour s'assurer que les joints soient encore en bon état », ainsi que les doigts rétractables. En effet, l'angle de ces derniers avec la section doit être saillant.

Enfin dans la cabine, le céréalier s'assure qu'aucun code de panne n'apparaît sur son écran de contrôle. « J'actionne la moiss-batt pour la vérification de son bon fonctionnement interne et externe avec l'éclairage, feux de croisement, gyrophare etc. A l'issue des dernières vérifications, je regraisse tous les rouages et effectue la pression des pneus », termine-t-il. Un dernier coup de nettoyage au compresseur de chantier, afin de chasser les dernières poussières, et la Lexion 520 de Denis Philippon sera prête. 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L'agriculture : star d'une expo photo
Entre Indre et Creuse, à proximité de Sainte-Sévère, l'agriculture est photogénique.
Les services de l’Etat sur le terrain
La DDT, la chambre d’agriculture et la MSA sont allées à la rencontre des agriculteurs sinistrés par les trois récents orages de grêle, le 19 juin, à
Le coup de grêle de trop !
Pour la troisième fois en un mois, la grêle a sévi dans le département.
Rendements hétérogènes et de qualité moyenne
 Les moissons battent leur plein depuis une dizaine de jours. Les orges, dont la récolte se termine, sont à la peine selon les secteurs.
Un pulvérisateur ultra-localisé en démo dans l'Indre
Après quatre ans de tests, le pulvérisateur Snipper est désormais en phase de commercialisation, rendant possible et concrète la pulvérisation ultra-l
La filière piscicole garde le cap
Le premier rendez-vous annuel de la filière piscicole du Centre-Val de Loire s'est tenu à Lureuil, le 10 juin.
Publicité