Aller au contenu principal

CONJONCTURE
Prix des broutards mâles : l'incompréhension

Depuis l'effondrement des cours dans l'été, le prix des broutards est toujours à la peine avec un marché au ralenti. Les laitonnes, quant à elles, semblent un peu mieux s'en sortir. Sur le terrain, la FNB réfute les éléments de réponses émis par les coopératives pour expliquer cette situation.

Le marché du taurillon va mal. Les jeunes bovins (JB) finis ont perdu entre 40 et 50 cts du kilo/carcasse entre l'ouverture du marché en janvier 2020 et celui de ce début janvier 2021 », annonce Eric Mavigner, responsable commercial en maigre à la Celmar. Les JB se trouvent, de ce fait, actuellement à près d'1 euro en-dessous du coût de production, « soit un manque à gagner de 450 euros par animal sur l'année », déplore la FNB. Cette chute des cours se répercute sur celui des broutards et les éleveurs ont perdu, depuis la mi-juillet dernier, environ 150 euros par animal, « soit une perte de 30 % de leur revenu annuel extrêmement bas », souligne le syndicat.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Pâturage de céréales : conjuguer bienfait animal et efficacité économique
  Même si l’intérêt pour la culture céréalière est limité, les atouts du pâturage des céréales d’hiver par des ovins sont nombreux pour le troupeau.
Valoriser au mieux ses effluents d’élevage
  Le pilotage de la fertilisation pour cette campagne s’avère délicat compte tenu de la flambée inédite des prix des engrais.
Limousine, sa rusticité passionne encore
Les critères de sélection de la race limousine ont évolué au fil du temps.
LE TÉLESCOPIQUE, UN « INDISPENSABLE » CHEZ LES ÉLEVEURS
  Fiabilité, maniabilité, visibilité ou encore facilité d’entretien… voici les principaux arguments qui ont poussé deux éleveurs laitiers à choisir le
Hausse de prix des fromages fermiers : une nécessité
Lors de journée régional fromagère, Jennifer Baudron, de la chambre d’agriculture du Loir-et-Cher, a présenté les coûts de production en 2021 et les e
Publicité