Aller au contenu principal

Projet Feusines : la préfecture donne son feu vert

 Après des mois d’instruction, période pendant laquelle les opposants sont montés au créneau, le préfet de l’Indre vient de valider les projets d’extension de la porcherie et l’augmentation de l’unité de méthanisation portés par Philippe Van den Broek, mais sous conditions. 

L’arrêté daté du 2 septembre est clair. Les projets d’extension de porcherie et d’unité de méthanisation portés par Philippe Van den Broeck, éleveur à Feusines, respectent le cadre légal et peuvent donc être autorisés.  Toutefois, face à la mobilisation des opposants ces derniers mois, le préfet a souhaité pousser les curseurs règlementaires un peu plus loin que « d’habitude pour ce type de projet, notamment pour l’augmentation de capacité de l’unité de méthanisation, pour laquelle l’arrêté est assorti de prescriptions sans équivalent pour un projet similaire en France », précise Stéphane Bredin, lors d’une conférence de presse organisée par la préfecture le 7 septembre.  Le préfet précise que les prescriptions établies ont été définies après de longues discutions avec le porteur de projet, afin de trouver un équilibre entre les contraintes réglementaires entrainant des charges supplémentaires (à lacharge de l’éleveur) et la viabilité du projet.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Pâturage de céréales : conjuguer bienfait animal et efficacité économique
  Même si l’intérêt pour la culture céréalière est limité, les atouts du pâturage des céréales d’hiver par des ovins sont nombreux pour le troupeau.
Valoriser au mieux ses effluents d’élevage
  Le pilotage de la fertilisation pour cette campagne s’avère délicat compte tenu de la flambée inédite des prix des engrais.
Limousine, sa rusticité passionne encore
Les critères de sélection de la race limousine ont évolué au fil du temps.
LE TÉLESCOPIQUE, UN « INDISPENSABLE » CHEZ LES ÉLEVEURS
  Fiabilité, maniabilité, visibilité ou encore facilité d’entretien… voici les principaux arguments qui ont poussé deux éleveurs laitiers à choisir le
Hausse de prix des fromages fermiers : une nécessité
Lors de journée régional fromagère, Jennifer Baudron, de la chambre d’agriculture du Loir-et-Cher, a présenté les coûts de production en 2021 et les e
Publicité