Aller au contenu principal
Font Size

Prolonger son activité grâce au cumul emploi-retraite

Un exploitant agricole retraité peut percevoir intégralement le montant de ses pensions de retraite, de base et complémentaire, avec d’autres revenus tirés d’une activité professionnelle.

Le cumul emploi-retraite apporte un complément de revenu à l’exploitant agricole retraité. Néanmoins, la nouvelle activité exercée n’ouvre pas de nouveaux droits à la retraite, ni de droits complémentaires.

Des conditions strictes pour bénéficier du cumul

Pour pouvoir bénéficier du mécanisme emploi-retraite, deux conditions sont requises. Tout d’abord, il faut avoir cessé toute activité professionnelle et donc avoir liquidé l’ensemble des régimes de retraite (de base et complémentaire). Liquider sa retraite consiste à faire valoir ses droits à la retraite afin de pouvoir la percevoir. Il faut également bénéficier d’une retraite à taux plein, c’est-à-dire avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite ou celui d’annulation de la décote et avoir validé tous les trimestres.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Report de la date limite d’implantation des SIE : l'Indre en fait partie
Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date
Restrictions d'eau : le département rougit
Un nouvel arrêté est entré en vigueur samedi 8 août 2020 à 00 heure.
Signature d'un bail : accord du nu-propriétaire requis
Par le jeu des successions, de nombreuses parcelles sont détenues par un nu-propriétaire mais le montant des loyers est perçu par un usufruitier.
La déviation de Villedieu-sur-Indre remise sur les rails
La D943 est un des axes les plus fréquentés mais aussi les plus accidentogènes du département de l'Indre.
Dérobées estivales : dix-huit modalités à l'essai
Pour la seconde année consécutive, à l'OIER des Bordes sont testées diverses modalités de dérobées estivales associées à certaines légumineuses.
Des brebis dans Buzançais
Selon l'emplacement, l'entretien des espaces verts est périlleux voire impossible avec du matériel classique.
Publicité