Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Investissement
Quel matériel pour quels objectifs ?

Pour Julien Hérault, conseiller en agro équipement, la machine idéale est celle qui a les défauts dont on s’accommode le mieux.

Vignette

Invité lors des 90 ans du Garage de Crotz à Géhée, le 5 avril, Julien Hérault a exposé l’impact sur les charges de mécanisation, du choix du matériel et de la manière de l’utiliser. Selon le conseiller indépendant en agro-équipement, il faut avant tout bien définir l’origine de ses coûts de fonctionnement. « Les charges de mécanisation sont souvent exprimées en coût à l’hectare. Je trouve que ce n’est pas judicieux, je préfère parler d’euros par tonne produite, c’est beaucoup plus parlant, note-t-il. La répartition des charges sur une exploitation agricole regroupe les charges opérationnelles, les charges de structure et celles de mécanisation. Chacun de ces postes peut être amélioré en vue de conforter ses marges. Pour le poste matériel, 50 % de son coût d’exploitation est lié à l’amortissement. Viennent ensuite les travaux réalisés par des tiers, l’entretien et la consommation. Il est possible de limiter la plupart de ces dépenses avec des stratégies optimisées. »

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
Pluies de restrictions
L’ensemble du département est placé en restriction d’usage de l’eau, mais les robinets ne sont pas coupés pour autant.
Vignette
Adventices : Lutter avant, pendant et après la moisson
 Limiter la propagation des adventices d’une parcelle à l’autre, un des fils rouges des moissons. 
Vignette
Des rendements hétérogènes mais de la qualité
Les moissons battent leur plein aux quatre coins du département.
En chemin vers l’agriculture de conservation avec un GIEE
AgroFerti36, c’est le nom que s’est choisi un collectif d’agriculteurs qui a décidé d’améliorer la fertilité de son sol en s’inspirant de l’agricultur
Publicité