Aller au contenu principal

« Réguler le sanglier est une mission d’intérêt général »

Lutter contre la prolifération des nuisibles, dont les sangliers, est forcément un combat collectif. Piégeage du sanglier et tir à balle obligatoire par arme à feu sont autorisés sur tout le département, jusqu’au 31 mars. Une possibilité dont le président de la Fédération des chasseurs invite à faire usage.

Les chasseurs ont le droit et surtout le devoir de réguler le sanglier, en le chassant jusqu’au 31 mars, même s’il faut respecter le couvre-feu de 18 heures. Réguler le sanglier est une mission d’intérêt général, martèle Gérard Génichon, président de la Fédération des chasseurs de l’Indre. Et c’est à ce titre que nous avons pu le tirer en novembre et décembre. »

 

PIÉGEAGE, UN OUTIL DE RÉGULATION

Pour lutter contre la prolifération de nuisibles qui engendrent des dégâts aux cultures, le décret du 2 novembre 2020 du ministère de la Transition écologique autorise le piégeage des sangliers. Ces derniers peuvent donc être capturés jusqu’au 31 mars. Leur piégeage est l’un des outils à disposition pour lutter contre l’explosion de l’espèce. Cette méthode intervient, sur décisions administratives, en zone urbaine ou périurbaine (zone industrielle, zone artisanale…) et près d’une route à grande circulation.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Valoriser au mieux ses effluents d’élevage
  Le pilotage de la fertilisation pour cette campagne s’avère délicat compte tenu de la flambée inédite des prix des engrais.
Limousine, sa rusticité passionne encore
Les critères de sélection de la race limousine ont évolué au fil du temps.
LE TÉLESCOPIQUE, UN « INDISPENSABLE » CHEZ LES ÉLEVEURS
  Fiabilité, maniabilité, visibilité ou encore facilité d’entretien… voici les principaux arguments qui ont poussé deux éleveurs laitiers à choisir le
Hausse de prix des fromages fermiers : une nécessité
Lors de journée régional fromagère, Jennifer Baudron, de la chambre d’agriculture du Loir-et-Cher, a présenté les coûts de production en 2021 et les e
Aléas climatiques : s’assurer une sécurité financière
Samuel Delale, céréalier à Châtillon-sur-Indre, a été confronté à la grêle en 2022.
Une nouvelle pépinière, un atout pour l’agrotourisme
Arnaud Schoofs et Marline Berghmans ont inauguré leur pépinière spécialisée en fruitiers du terroir, le 11 janvier à Buzançais.
Publicité