Aller au contenu principal

LAITERIE DE VERNEUIL
S'adapter, le maître-mot de la coopérative

La conjoncture de l'année 2020, inédite avec son marché complètement bouleversé, a compliqué la tâche de la coopérative du Sud Touraine. Mais celle-ci a su s'adapter, et continue à anticiper les évolutions, une stratégie qui lui réussit.

On s'en est bien sorti en 2020, vu le contexte », a introduit le président de la coopérative laitière Touraine Berry, Philippe Bruneau, lors de la réunion d'information annuelle du 24 septembre. Et l'outil de Verneuil a une marge de progression. « On a du potentiel pour fabriquer plus de beurre, mais il faut trouver un équilibre avec le lait UHT. En lait de chèvre, on est au plafond du gisement laitier, mais on pourrait également en transformer plus », a précisé François Lecareux, nouveau directeur depuis janvier.

Les dirigeants restent prudents sur le segment du lait bio, le marché n'étant pas assez rémunérateur pour le producteur. Il répond à une demande, mais les clients ne veulent plus payer son prix. Car Philippe Bruneau l'a rappelé, « la laiterie récompense la création de marge. » La prime Délices de Touraine a ainsi été augmentée de 12 à 15 €/1 000 litres, et une prime de résultat a été créée pour le lait de qualité « lait cru ».

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité