Aller au contenu principal

Action syndicale
On se moque des retraités agricoles !

Les anciens exploitants de la FDSEA36 ont été reçus le mardi 6 août par le préfet de l’Indre, pour l’alerter sur les difficultés que vivent les retraités agricoles.

Le niveau des pensions de retraite, la dépendance, les services en zones rurales sont autant de sujets sur lesquels les anciens exploitants veulent être entendus. Le 6 aout en fin de journée, pendant qu’une délégation s’entretenait avec le préfet, une trentaine d’adhérents retraités de la FDSEA, soutenus par Philippe Demiot, président du syndicat et Arnaud Lamy, secrétaire général, stationnaient devant les grilles de la préfecture pour montrer leur détermination.

Robert Barritaud, président de la section ne peut pas comprendre que « les pouvoirs publics abandonnent à ce point les anciens agriculteurs ». Il réaffirme avec force « l’urgence de la revalorisation immédiate des retraites à 1000 euros pour les exploitants et les femmes d’exploitant». Un faiblesse de ressource amplifiée par l’absence de services à la porte de chez soi, comme en témoignait, Annie, une retraitée présente. Elle déplore notamment la distance à parcourir pour trouver une pharmacie, un docteur. Les services publics sont également de plus en plus démantelés et, « avec une retraite minable abaonde un participant, le pouvoir d’achat ne permet plus de vivre décemment ».

L’isolement dans lequel se trouvent les anciens exploitants nécessite d’obtenir une meilleure prise en charge de la dépendance. La section des anciens exploitants de la FDSEA attend des solutions concrètes pour faire face à l’augmentation du reste à charge des familles, au manque de places d’accueil, au soutien du maintien à domicile et au soulagement des aidants bénévoles.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

LE TRICOT BERRICHON FILE SA MAILLE
En 2020, Charles de Monléon s'est lancé le pari fou de créer son entreprise spécialisée dans le tricot, « Maille Berry » située à Bouesse.
ÉLEVEUSE, LE PROJET D'UNE VIE POUR LUCIE
Réussir à atteindre ses objectifs professionnels n'est pas chose facile.
A Chabenet, c'est l'histoire d'un pont…
Le pont de bois couvert de Chabenet est une particularité architecturale unique en France.
La laine de limousine et charollaise passée au crible
Les trois prochaines années, les fibres de laines des races ovines emblématiques de la Creuse seront analysées dans le cadre d'un programme de recherc
La laine en quête de prix rémunérateurs
Considérée comme sous-produit de l'élevage ovin, la laine a rarement été autant méprisée par le marché qu'actuellement.
DES PASSIONNÉS AU SERVICE DE LA MÉTÉO
Depuis plus de 10 ans, ils sont sept bénévoles à faire vivre les prévisions météorologiques sur leur site internet et réseaux sociaux.
Publicité