Aller au contenu principal

Sécheresse : l’avenir incertain des chênes de repeuplement

La forêt est l’objet de toutes les attentions. La demande en bois-construction et en bois-énergie augmente alors que les populations d’arbres de la région dépérissent. Les effets du climat sur nos forêts se font de plus en plus ressentir, et les actions de repeuplement ne suffisent pas toujours. Explications.

L’été 2022 n’a pas été clément : rayonnement solaire puissant, fortes sécheresses et canicules, autant de facteurs aux conséquences néfastes sur la végétation. Lorsque les arbres manquent d’eau pendant une longue durée, ils sont mis en situation de stress hydrique. Ils vont donc adopter des stratégies pour s’économiser, comme la fermeture de leurs stomates (pores à la surface des feuilles qui permettent les échanges gazeux de l’arbre) afin de moins transpirer. La feuille va donc sécher et tomber de l’arbre... Depuis dix à quinze ans, les experts forestiers déplorent un dépérissement des forêts et l’implantation de certaines espèces est désormais presque impossible. « C’est une situation critique, notamment pour les chênaies », ajoute Patrice Boiron, expert forestier dans l’Indre. L’eau : problème majeur Les peuplements de gros bois sont particulièrement affectés par le déficit hydrique qui se cumule d’une année à l’autre. « Pour les arbres adultes, c’est très compliqué.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

De meilleures conditions de travail à venir pour les aides à domicile de l’Indre

Familles Rurales de l’Indre a entamé un projet expérimental à l’aide de La Grande Bobine, institut territorial des transformations publiques.

Atelier de transformation : bien réfléchir pour le réussir !

 Le GDMA de l’Indre a organisé une formation afin d’aider les porteurs de projets de transformation carnée à conceptualiser et réaliser un ate

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

FDSEA et JA : « faisons appliquer la loi »

 La défense du revenu agricole passe notamment par le respect de la loi Egalim et un affichage de l’origine des produits conforme à la réalité

Trouver les leviers pour se dégager du temps

Cinq ans après son installation à Levroux, Quentin Duterde a construit un bâtiment d’élevage qui lui ressemble et répond à ses aspirations professi

Seuil de Bénavent : plus de peur que de mal pour l’instant

Mauvaise surprise jeudi 15 février, au petit matin, une brèche s’est formée sur le seuil de Bénavent, à PoulignySaint-Pierre.

Publicité